AGENDA
 

Calendrier

publié le 14 octobre 2019
Nom : 17 octobre - 1er Atelier national POPSU Métropoles à Rouen : Coopérer pour mieux gouverner ?
Date : 17/10/2019

Au cours des Trente Glorieuses, plusieurs des grandes villes françaises ont été gouvernées et représentées par des « leaders » tels que Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux, Georges Frêche à Montpellier ou encore Pierre Mauroy à Lille. Le pouvoir de ces personnalités reposait, certes sur leur charisme personnel, mais aussi sur leur capacité à être à la fois fortement insérés dans la société et des réseaux locaux et en capacité de représenter les intérêts de leur ville à l’échelle nationale, à partir de mandats nationaux, parfois de premier plan. La progressive construction intercommunale française a également, du moins dans un premier temps, renforcé leur pouvoir, en leur permettant de se positionner en « rassembleurs » sur des sujets plutôt consensuels au niveau local, tels que la reconquête des délaissés industriels par le projet urbain ou la politique de rayonnement.

La situation semble aujourd’hui tout autre :

  • le personnel politique fait en effet face à différentes formes de défiance, tandis que l’élection au suffrage indirect des élus intercommunaux ne contribue pas à renforcer leur légitimité ;
  • la superposition de collectivités portant des intérêts territoriaux et leur réforme régulière ne facilitent pas la lisibilité des compétences et des responsabilités des unes et des autres ;
  • la fin du cumul des mandats limite la capacité des élus à relayer à l’échelle nationale les enjeux locaux ;
  • le renforcement des intercommunalités amène à une redéfinition de l’intérêt intercommunal qui se traduit par la repolitisation de certains enjeux ;
  • enfin, le renforcement des inégalités territoriales, lié notamment à l’inégale distribution des ressources et aux conséquences des crises économiques successives, interroge le pouvoir d’entraînement de la grande ville sur son aire d’influence et donc la capacité de son maire à incarner la diversité des territoires qui la composent.

Le premier atelier POPSU vise, dans ce contexte, à explorer les modalités contemporaines de gouvernement des grandes villes, et notamment des métropoles. Leurs dirigeants s’appuient-ils sur de nouveaux leviers pour construire leur légitimité politique ? Trouvent-ils d’autres manières d’incarner le triptyque charisme-ancrage local-capacité de lobbying ? En quoi le statut métropolitain change-t-il la donne ? Constitue-t-il une ressource nouvelle qui accroît leur légitimité et leur capacité de négociation ?

Le croisement des projets de recherche POPSU Métropoles permet de formuler, en réponse à ces questions, l’hypothèse selon laquelle le développement d’une « capacité transactionnelle » permettrait de renforcer la légitimité politique des élus métropolitains et de structurer une forme d’intérêt collectif. En d’autres termes, ces élus auraient surtout à démontrer, aujourd’hui, leur capacité à organiser des « scènes transactionnelles » favorisant les réciprocités et solidarités entre territoires, à l’intérieur de la métropole comme à ses marges, pour être à même d’assurer leur bonne gouvernance. Peut-on caractériser cette capacité à construire les transactions ? Comment est-elle incarnée par les élus et les politiques publiques des métropoles partenaires de POPSU ? Permet-elle de rendre compte, au moins partiellement, des mutations du gouvernement des métropoles ?

Programme de l’Atelier national POPSU Métropoles à Rouen : Coopérer pour mieux gouverner ? (format pdf - 3.6 Mo - 09/10/2019)
S’inscrire

Informations
Julien Moulard
Chargé de mission
julien.moulard@popsu.archi.fr
+33 (0)1 40 81 70 72