AGENDA
 

Calendrier

publié le 26 novembre 2019 (modifié le 27 novembre 2019)
Nom : 18/12 - Rencontre François Ascher - Individu hypermodernité métapole
Date : 18/12/2019

Mercredi 18 décembre 2019
de 9h à 18h30

En quoi les apports de François Ascher nourrissent-ils aujourd’hui la recherche, le débat public et l’action urbaine ?

Le sociologue et urbaniste François Ascher, disparu en 2009, a pointé très tôt l’apparition de la "métapole", les mécanismes liant mobilité et urbanisation, la ville territoire en attente de projets. Penser les transformations structurelles de la société contemporaine est au cœur de ses travaux. Il a développé la thèse de l’hypermodernité : non la fin de la modernité ou du capitalisme, ou de la ville, mais au contraire leur "exagération", leur "radicalisation".
En 2007 il analysait comment l’écologie ouvrirait des possibilités de rebond grâce à de nouvelles "marchandises écologiques", les cleantech, pouvant permettre à la société actuelle de durer, et les nouvelles techniques énergétiques comme alternatives aux changements des modes de vie ou aux changements dans les conceptions urbanistiques.
Ses analyses portent aussi bien sur la vie quotidienne que sur la constitution de la société ou l’organisation de l’espace.
Fondateur de l’Institut pour la ville en mouvement, il a défendu le droit à la mobilité dans un contexte d’individuation et d’urbanisation croissantes.

Cette rencontre, à partir des thèmes majeurs développés par François Ascher (l’individu, l’hypermodernité, la métapole), réunira des chercheurs de disciplines diverses, des acteurs de la ville et des concepteurs : Alain Bourdin, Danilo Martuccelli, Jean Viard, Dana Diminescu, Philippe Gargov, Nathalie Roseau, Jean-Louis Cohen, Catherine Goniot, Jean-Baptiste Marie, Jean-Marc Offner, Eric Le Breton, Mireille Apel-Muller, Jean-Pierre Poulain, Gilles Delalex, Pierre Veltz, Xavier Desjardins, Jean-Pierre Orfeuil, Taoufik Souami, Ariella Masboungi, Alexandre Mussche, Franck Eckardt, Marcus Zepf.

Programme

S’inscrire

Lieu : Auditorium du toit de l’Arche, Grande-Arche de la Défense,
Ministère de la Transition écologique et solidaire, Ministère de la Cohésion des territoires et des relations aux collectivités.

Avec le soutien de :
Plan urbanisme construction architecture, Ministère de la Transition écologique et solidaire, Ministère de la Cohésion des territoires et des relations aux collectivités ; Institut pour la ville en mouvement-Vedecom ; Ecole nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand ; Ecole d’Urbanisme de Paris.