DIVERS
 

A lire L’urbanisme transitoire : évaluer les impacts sociaux et sur le projet urbain

publié le 21 juillet 2020 (modifié le 22 juillet 2020)

L’urbanisme transitoire : évaluer les impacts sociaux et sur le projet urbain - Approches, juillet 2019

Les projets d’urbanisme transitoire, quelles que soient leurs formes et les activités qu’ils génèrent, poursuivent une visée commune : favoriser le maintien d’une présence utile et l’émergence d’une vie urbaine intensifiée par l’occupation de sites en mutation, en attente ou en complémentarité de futurs projets urbains ou immobiliers. Ce mode d’intervention sur l’espace connaît en France un essor massif depuis les années 2010. De nombreux projets émergent un peu partout sur le territoire. On leur prête de nombreuses vertus (dynamiseur de vie urbaine, créateur de sociabilités, levier d’innovation, outil de valorisation économique du foncier…) tandis que la question de la mesure de ces impacts et de l’évaluation n’en est pourtant qu’à ses prémices.
Dans le cadre du programme sur le « hors champ de la production urbaine », l’atelier Approche.s !, mobilisé sur les pratiques collaboratives de la fabrique de la ville, a mené une première analyse des effets urbains et sociaux de ce type de projets. Première étape d’une démarche au long cours visant à outiller les maitres d’ouvrages souhaitant initier des démarches d’urbanisme transitoire, ce cahier rend compte d’une comparaison de 12 expériences locales, en France et à l’étranger, aboutissant à une première grille d’analyse de leurs effets sociaux et urbains.

Consulter le Rapport (format pdf - 12.1 Mo - 21/07/2020)