Haut de page

DÉMONSTRATEURS INDUSTRIELS POUR LA VILLE DURABLE
 

Contenu

Bordeaux (33) : DIVD - Bordeaux Living Lab

publié le 6 avril 2016 (modifié le 23 juin 2017)
jpg - 20.2 ko
Pilote : EPA Bordeaux Euratlantique avec 8 consortiums [1]
Collectivités partenaires : Région Aquitaine, Bordeaux métropole (33)

> Accompagnement du projet au Puca : Sophie Carré


Bordeaux Euratlantique Living Lab par FranceEcologieEnergie

Dès la préfiguration du projet urbain Euratlantique, l’innovation et l’expérimentation ont été identifiées comme moyens privilégiés de réponse à la complexité des enjeux en présence. L’EPA s’engage à offrir un territoire d’expérimentations concrètes et de déploiement « préindustriel » aux filières économiques innovantes et novatrices, afin d’anticiper les usages et les emplois de demain. Bordeaux Living Lab est une candidature multi-projets qui s’inscrit dans une stratégie d’ensemble cohérente afin de faire émerger une ville durable au service de ses usagers autour de 3 axes principaux :

Repousser les limites techniques et psychologiques en matière de construction bois

  • Projet 3 - Démonstrateurs Tour bois d’environ 50m : à la conjonction du développement économique local et de la diminution des émissions carbone et des nuisances de chantiers, cette action porte sur deux projets de tours de plus de 50 mètres en structure primaire bois : bâtiments vitrine, jamais réalisé à ce jour, démontrant la faisabilité technique, les qualités des produits et systèmes constructifs bois français principalement, tels que le poteau poutre lamellé collé ou les planchers en CLT.

Nouveaux usages et pilotage de la ville, de la fabrication au fonctionnement

  • Projet 2 – Mutualisation des données énergétiques, le site Pilote Amédée Saint-Germain va permettre de tester des technologies, des dispositifs et des outils opérationnels pour contribuer à la performance énergétique réelle au travers de la mise en place d’un vrai service énergétique intelligent, d’un engagement de performance énergétique du quartier et de la mise au cœur de la démarche de l’usager et du consommateur.
  • Projet 4 - CIM  : Le CIM Euratlantique pose les bases concrètes de la Smart City de la conception à la gestion de la ville, au carrefour de la participation et des usages pour tous à travers le développement d’une maquette numérique urbaine ouverte et sémantique. Au-delà de la simple représentation visuelle, l’ensemble des caractéristiques techniques ainsi numérisées et positionnées dans l’espace vont révolutionner la façon de faire et gérer la ville, dans une perspective de création de valeurs par les entreprises du numérique.

Accompagner la transformation du territoire par une stratégie d’urbanisme de transition

  • Projet 5 - NOE, plateforme de services mutualisés pour les chantiers qui offre des solutions innovantes au profit d’une ville apaisée et accessible, malgré les nombreuses années de chantiers programmées. Le projet « Noé » consiste en la création et la mise à disposition des entreprises de construction d’une plateforme proposant un très large panel de services : base vie, déchetterie de chantiers, gestion des terres excavées et des terres polluées, parking, transport des personnels à partir de la base vie vers les chantiers, stockage et transport de matériaux, …
  • Projet 1 - Connectram  : Le projet de recherche et développement CONNECTRAM est un prototype qui propose aux voyageurs du tramway de l’agglomération bordelaise, une expérience de mobilité connectée, en temps réel et interactive dans un environnement de réalité augmenté en 3D tel qu’il sera en 2020, au sein du quartier Euratlantique.
Stratégie de mise en œuvre du projet
  • Les moyens techniques ou financiers clés envisagés à ce stade : pour accompagner la stratégie d’innovation, l’EPA s’est organisé avec une direction stratégie et innovation et dédie 6 % du budget de l’EPA au développement de l’innovation sur son territoire pour obtenir, grâce à un effet de levier, 5 fois plus d’investissement privé en recherche et développement.
  • Les difficultés identifiées à lever : prise de risque inhérente aux projets innovants et liées notamment aux blocages psychologiques ou culturels, aux coûts et délais mal évalués faute de retour d’expérience, à l’évolution du droit en retard par rapport à ces innovations…
  • L’échéance envisagée : l’ensemble des projets seront réalisés dans les 5 années à venir.

[1-* Projet 1 Connectram : Kéolis, CEA Tech, Axyz

  • Projet 2 Mutualisation des données énergétiques site pilote Amédée Saint-Germain : Bouygues Immobilier, ERDF, Mixener, Embix
  • Projet 3 Tour en bois de 50 m : FCBA, Xylofutur / Groupement 1 : Eiffage, JP Viguier, Woodeum, Terrel, Lamecol et Sacba / Groupement 2 : Kaufman & Broad, Art &Build, Studio Bellecour, Techniwood, IBS, SACBA et Elioth
  • Projet 4 CIM : CSTB, TVK, Moon Safari, Nexity
  • Projet 5 NOE : Eiffage, Suez, Engie, Effia, Keolis

Télécharger :

 
 

Pied de page