DIVERS
 

L’université foraine de la Gauthière

publié le 18 juin 2015 (modifié le 1er juillet 2015)

Le programme de recherche-action « Hors champ de la production urbaine » a été lancé en 2014 par le Puca. Après avoir effectué un repérage des initiatives innovantes mené par des collectifs pluridisciplinaires (architectes, urbanistes, artistes, sociologues), le Puca soutient huit démarches locales innovantes avec pour exigence :

  • la modification/création d’espaces urbains ;
  • des formes de participation et d’implication habitantes accrues ;
  • des modes d’intervention innovants ré-interrogeant la linéarité de l’action publique et qui comprennent une dimension réflexive ou évaluative convaincante pour permettre une montée en généralité.

Contacts :Bertrand Vallet, François Ménard, Michel Lefeuvre
En savoir plus sur le Programme « Hors champ de la production urbaine »


Université foraine de la GauthièreParmi les huit recherches-action de ce programme, nous nous intéressons ici à celle consacrée à la co-programmation d’un projet de rénovation urbaine avec des urbanistes en résidence (Clermont-Ferrand, Université Foraine)

La ville de Clermont-Ferrand dispose d’un vaste terrain actuellement inoccupé dans le quartier de la Gauthière. Le programme initial de rénovation s’étant heurté à une forte opposition des habitants, l’équipe municipale a souhaité co-construire avec les habitants les éléments du programme d’équipement pressenti (pôle petite enfance, pôle médical, pôle info-service au sein d’un large espace paysager à vocation de parc promenade). Son idée est de venir enrichir l’esquisse de programme grâce à une enquête de terrain alternative, donnant voix aux moins audibles. L’expérimentation prend ainsi le contrepied des processus classiques d’aménagement : elle tient à s’éloigner de la figure de l’expert distant et du modèle de la réunion publique présentant des scénarios déjà établis aux habitants. A contrario, le tissage de relations est au cœur de la démarche proposée : les deux conceptrices en charge opérationnelle du projet résident et travaillent sur le site. « Habitantes (presque) comme les autres », elles recueillent la parole de la population de maintes façons, formelles et informelles. La démarche est mise en oeuvre par l’Université Foraine et l’association qui la porte, Notre Atelier Commun.

En savoir plus :