La maîtrise de l’énergie par les communes

publié le 1er septembre 2005 (modifié le 18 juin 2015)

Laurent Ouvrard. Ed. Puca - Collection Etudes - 61 p. septembre 2005

Tout le monde s’accorde aujourd’hui pour penser que la maîtrise de l’énergie passe par une politique de la demande, en substitution d’une politique de l’offre qui a prévalu jusqu’à nos jours. Cela signifie que, si les États ne peuvent s’exonérer d’un rôle central dans la stratégie énergétique d’une nation, ils doivent également impliquer davantage les échelons locaux de tous niveaux qui par leurs décisions de consommateurs et de prescripteurs influencent la demande énergétique.

La situation de la France à ce titre est sans doute encore plus spécifique que celle de ses partenaires européens. Marquée par une vision gaullienne d’une indépendance énergétique réduite à l’hexagone, la France a fonctionné jusqu’à présent sur un mode de production et de distribution de l’énergie très centralisé. Dans ce cadre, les collectivités territoriales, au premier rang desquelles les communes et leurs groupements, sont amenées à jouer un rôle clef.

En effet, à la fois distributrices des réseaux d’énergie, productrices potentielles d’énergie, consommatrices avec leur patrimoine, aménageuses et incitatrices du fait de leur proximité aux citoyens, les communes ont de multiples moyens d’action en faveur de la maîtrise de l’énergie. Cette étude analyse plus particulièrement les rôles des communes distributrices, productrices et consommatrices en les mettant en perspective avec le grand bouleversement que constitue l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz.


Télécharger :