DIVERS
 

Les 7 nouveaux « Démonstrateurs industriels pour la ville durable »

publié le 15 juin 2017

A l’occasion de la deuxième session de l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable », le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de la Cohésion des territoires annoncent les 7 nouveaux lauréats retenus dans le cadre de la deuxième session de l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable » lancée le 27 janvier 2017.

L’appel à projets « démonstrateurs industriels de la ville durable » vise à accélérer l’intégration des fonctions urbaines pour une plus grande performance environnementale, économique et sociale en facilitant l’innovation. Les projets de cette nature sont complexes, et s’inventent à des échelles multiples qui nécessitent une bonne convergence de toutes les parties prenantes pour réussir.

Les 25 candidatures déposées par des groupements d’entreprises associées à des collectivités partenaires traduisent une grande mobilisation d’acteurs de métiers et de tailles très diverses, sur des thématiques d’innovations très variées : production et consommation d’énergie, qualité de l’air, santé, matériaux de construction, exploitation des terres excavées, rénovation énergétique, agriculture urbaine, participation du citoyen, intégration des campus dans la ville, réflexion sur l’auto construction, etc.

A travers cet appel à projets, le gouvernement encourage l’expression du savoir-faire de haut niveau dans les métiers et les technologies de la ville durable, qui contribue à la réputation, l’attractivité et la compétitivité de nos entreprises et de nos territoires à l’international.

Comme les lauréats de la session 2015-2016 dont l’accompagnement se poursuit, les démonstrateurs retenus bénéficieront d’un soutien au niveau local par les services des deux ministères pour faciliter leur mise en œuvre et une mobilisation des acteurs concernés. Ils bénéficieront également d’un soutien au niveau national par une équipe interministérielle en charge de mobiliser les administrations concernées pour faciliter le montage de l’opération.

Enfin, les démonstrateurs et leurs territoires s’inscrivent dans un dispositif de communication et de promotion pour valoriser les actions engagées et les savoir-faire français en matière d’innovation pour la ville durable, en France, en Europe et à l’international dans le cadre des actions de Vivapolis, le réseau des acteurs publics et privés pour la ville durable.

5 nouveaux lauréats rejoignent les 16 démonstrateurs lauréats de la session 2015-2016 :

- SmartMargne porté par Omexom et I2R à Marmagne (Cher)

Innovation et mise en application de la loi concernant l’autoconsommation collective et le service de flexibilité associées à une politique d’efficacité énergétique qui comprend la rénovation et l’acculturation des usagers, le déploiement de l’électromobilité et l’implication citoyenne. Les verrous et le besoin d’accompagnement sont identifiés.

- CORDEES – Clichy Batignolles porté par Pars Batignolles Aménagement à Paris

Création d’un facilitateur de quartier pour faire le lien entre trois solutions pour la transition énergétique (nouvel accord de l’énergie, plateforme de gestion des données énergétiques, nouveaux services urbains). Le facilitateur fournira des recommandations techniques, assurera la coopération entre les parties prenantes, guidera les usagers dans l’appropriation des différents dispositifs et coordonnera la création et la mise en œuvre de services. Il s’agira du premier réseau intelligent de Paris, avec une gouvernance unique et un modèle précurseur d’écosystème énergétique.

- Cycle Terre porté par GPA à Sevran

Cycle Terre interroge l’utilisation de la terre comme nouveau matériel de construction de la ville et propose pour ce faire de réutiliser les terres excavées dans le cadre de la création du réseau du Grand Paris Express pour des constructions en terre à Sevran. Les principaux acteurs de la terre et de la construction sont réunis avec pour objectif de constituer une démonstration de la possibilité d’une véritable filière industrielle.

- Capital Santé porté par la SERM SA3M à Montpellier

Projet de plateforme servicielle intelligente « My Eurêka » intégrant des offres évolutives à l’attention de tous, complété d’une plateforme physique « pôle autonomie santé » pour l’autonomie et la santé aux 4 âges de la vie. Ces deux opérations ont pour vocation de constituer la vitrine démonstrative du savoir-faire de Montpellier Capital Santé dans son objectif de démocratiser rapidement et durablement les aides à l’autonomie.

- Maroni Lab porté par l’EPFA Guyane à St Laurent du Maroni

Le projet consiste en la mise en place d’une plateforme d’information et de production de données interdisciplinaires pour créer un espace de réflexion sur Saint Laurent du Maroni et fédérer des initiatives à plusieurs échelles, favoriser l’échange entre les élus, les acteurs locaux, la société civile et les habitants. A terme il s’agira d’accompagner des projets et de générer des expérimentations urbaines et des processus adaptés à la singularité du territoire, et de mettre au point une fabrique de la ville à travers les projets d’auto-construction.

2 candidatures lauréates de la première session de l’appel à projets élargissent leur périmètre ou leurs thématiques de projets

- Rêve de Scènes Urbaines porté par l’association Réve de Scènes Urbaines emmenée par Vinci à Plaine Commune, Sarcelles et Tours

Il s’agit de faire bénéficier des territoires partenaires du retour d’expérience de la démarche poursuivie sur le territoire de Plaine Commune, et le cas échéant, de développer des projets innovants sur des territoires autres que le territoire de Plaine Commune. La dynamique du démonstrateur Rêve de Scènes Urbaines pourra être renforcée grâce à l’apport d’entreprises innovantes venant d’autres territoires et qui pourront être intégrées au démonstrateur. Le projet prévoit aussi d’effectuer un transfert méthodologique encadré dans le cadre d’un partenariat inter-cluster.

- EMUL - Euroméditerranée Metropolitan Urban Lab – de l’EPA Euromediterranée avec la Métropole Aix Marseille Provence

Le projet prévoit d’accélérer la structuration d’une démarche d’open-innovation, de démultiplier l’identification de solutions pertinentes pour la ville durable méditerranéenne, avec un potentiel de maturité et de duplicabilité élevé pour répondre aux besoins identifiés dans l’OIN. Le projet est construit autour de 8 cas d’usages concrets à l’appui de projets territorialisés pour recentrer les enjeux économiques, environnementaux et sociaux.

Pour en savoir plus :
www.cohesion-territoires.gouv.fr/les-demonstrateurs-industriels-de-la-ville-durable

Communiqué de presse en ligne :

Ministère de la Cohésion des territoires

Ministère de la Transition écologique et solidaire