Prix de thèse sur la ville 2012

publié le 8 décembre 2014 (modifié le 12 octobre 2016)

Prix de thèse sur la ville 2012

Le jury du Prix de thèse sur la ville Aperau Certu Fnau Puca
présidé par Claude LACOUR, accompagné de ses membres, Patrice AUBERTEL, Pierre BERNARD, AnniBORZEIX, Jean-Paul CARRIERE, Maïté CLAVEL, Henri COING, NicoleCOMMERÇON, Rémi DORMOIS, Vincent FOUCHIER, Marie-Flore MATTEI, Sylvain PETITET, Laurence QUILFEN, Emmanuelle QUINIOU, Marie-Claire ROBIC, Christian VANDERMOTTEN et Bernard WEIL a délibéré le 2 juillet 2012 et a désigné parmi les cinquante candidats au Prix :

- Le Grand prix :

Max ROUSSEAU

pour sa thèse de doctorat en Sciences Politiques :
Vendre la ville (post) industrielle, Capitalisme, pouvoir et politiques d’image à Roubaix et à Sheffield (1945-2010). Université Jean Monnet de Saint-Etienne / Université de Lyon.

- Prix spécial :

Benjamin MICHELON

pour sa thèse de doctorat es-Sciences :
Planification urbaine et usages des quartiers précaires en Afrique. Études de cas à Douala et à Kigali. École Polytechnique Fédérale de Lausanne.

"Douala et kigali. Villes modernes et citadins précaires en Afrique"- éditions Karthala, 2016
Dans ce livre (reprenant et mettant à jour des éléments de sa thèse), en se basant sur des études de cas à Douala et à Kigali, deux grandes villes d’Afrique centrale, l’auteur cherche à montrer les interactions possibles entre le concept, la plupart du temps importé, de « modernité » urbaine, constamment utilisé par les planificateurs, et celui de « précarité » caractérisant les quartiers façonnés par les habitants.