Prix de thèse sur la ville 2016

Délibération du Jury du Prix de thèse sur la ville - 11ème année

28 juin 2016

Le jury du Prix de thèse sur la ville APERAU / Institut CDC pour la Recherche, Caisse des Dépôts / PUCA, présidé par Jean-Pierre ORFEUIL, accompagné de ses membres, Francis BEAUCIRE, Martine BERGER, Anni BORZEIX, Stéphane CORDOBES, Monica-Isabel DIAZ, Rémi DORMOIS, Claude LACOUR, Claire LANLY, Isabelle LAUDIER, Jean-Pierre LEBRETON, William LE GOFF, Christine MALE, Virginie MALOCHET, Jean-Pierre MAUGENDRE Michel MICHEAU, Benjamin MICHELON, Sylvain PETITET, Françoise POTIER, Marie-Claire ROBIC, Serge THIBAULT, Yannis TSIOMIS, Christian VANDERMOTTEN a délibéré le 28 juin 2016 et a désigné parmi les soixante-quatre candidats au Prix :

- pour le Grand Prix :

Sophie BUHNIK pour sa thèse de doctorat en géographie :
« Métropole de l’endroit et métropole de l’envers, décroissance urbaine, vieillissement et mobilité dans les périphéries de l’aire métropolitaine d’Osaka, Japon », thèse soutenue à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne - UMR 8504 Géographie-Cités, sous la direction conjointe de Natacha AVELINE et Sylvie FOL.

>>Portrait de Sophie Buhnik
>>Quatre Pages n°33 - septembre 2016 - Déclin des banlieues : un phénomène victime de la ville compacte - l’exemple d’Ōsaka, Japon
>>Lire Contre le déclin, la ville compacte. Retour sur quinze années de « recentralisation urbaine » au Japon

- pour les Prix Spéciaux :

Thomas AGUILERA pour sa thèse de doctorat en science politique :
« Gouverner les illégalismes urbains, les politiques publiques face aux squats et aux bidonvilles dans les régions de Paris et Madrid », thèse soutenue à l’Institut d’études politiques de Paris - Centre d’études européennes, sous la direction de Patrick LE GALES.

>>Portrait de Thomas Aguilera
Retrouvez l’ouvrage "Gouverner les illégalismes urbains. Volume 34", Dalloz, 2017

Claire LAGESSE pour sa thèse de doctorat en physique :
« Lire les Lignes de la Ville. Méthodologie de caractérisation des graphes spatiaux  », thèse soutenue à l’Université Paris Diderot - Laboratoire Matière et Systèmes Complexes, sous la direction conjointe de Stéphane DOUADY et Patricia BORDIN.

>>Portrait de Claire Lagesse

Les prix ont été remis lors de la rentrée universitaire de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Lille (IAUL), à l’Université de Lille 1, le 6 septembre 2016. En savoir plus.
>>Voir les vidéos de la cérémonie de remise des prix aux lauréats

>>Interview : L’IAU juré au Prix de thèse sur la ville : pourquoi ?

 

Les nominées du premier tour étaient :

Bérénice BON : « Quand le métro rencontre la ville. Echelles et cadres d’action d’un grand projet à Delhi », thèse soutenue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Daniel FLORENTIN  : « Shrinking networks ? Les nouveaux modèles économiques et territoriaux des firmes locales d’infrastructure face à la diminution de la consommation », thèse soutenue à l’Université Paris-Est.

Pauline GABILLET : « Les entreprises locales de distribution à Grenoble et Metz, des outils de gouvernement énergétique urbain partiellement appropriés », thèse soutenue à l’Université Paris-Est.

Eric LE BOURHIS : « Avec le plan, contre le modèle. Urbanisme et changement urbain à Riga en URSS (1945-1990) », thèse soutenue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Elodie MOULIN : « Analyses des formes d’adaptation au risque dans la construction en zones inondables en région parisienne. Ce pour quoi l’on décide de donner des gages et ce que l’on choisit d’ignorer », thèse soutenue à l’Université Paris-Est.

Flamina PADDEU : « De la crise urbaine à la réappropriation du territoire. Mobilisations civiques pour la justice environnementale et alimentaire dans les quartiers défavorisés de Detroit et du Bronx à New-York », thèse soutenue à l’Université Paris IV - Sorbonne.

Julien PUGET : « Les agrandissements d’Aix et de Marseille (1646-1789) », thèse soutenue à l’Université Aix-Marseille.

Claire REVOL : « La rythmanalyse chez Henri Lefebvre (1901-1991) ; contribution à une poétique urbaine », thèse soutenue à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Partager la page