Prix de thèse sur la ville 2020

publié le 24 novembre 2020 (modifié le 26 août 2021)

Le jury du Prix de thèse sur la ville PUCA/ APERAU / Institut CDC pour la Recherche, Caisse des Dépôts, présidé par Françoise POTIER, accompagnée de ses membres, Patrice AUBERTEL, Jérôme BARATIER, Francis BEAUCIRE, Martine BERGER, Lucie BRENON, Eric CHENDEROWSKY, Rémi DORMOIS, Jocelyne DUBOIS-MAURY, Gabriel DUPUY, Annie FOURCAUT, Jean-Pierre FREY, Cynthia GHORRA-GOBIN, Anne GOTMAN, Antonio GONZALEZ ALVAREZ, Brigitte GUIGOU, Louis HENRY, Noémie HOUARD, Claude LACOUR, William LE GOFF, Nicole LEROUSSEAU, Claire LEVY- VROELANT, Jean-Pierre MAUGENDRE, François MENARD, Michel MICHEAU, Benjamin MICHELON, Florian MUZARD, Paulien PRAT, Denise PUMAIN, Sarah RUSSEIL, Frédéric SEITZ, Jean-Jacques TERRIN, Serge THIBAULT, Christian VANDERMOTTEN, a délibéré le 16 octobre 2020 et a désigné parmi les 83 candidats :

pour le Grand Prix :

Julien DARIO pour sa thèse de doctorat en géographie “Géographie d’une ville fragmentée. Morphogenèse, gouvernance des voies et impacts de la fermeture résidentielle à Marseille”, thèse soutenue à l’Université Aix-Marseille, sous la direction d’Elizabeth DORIER et de Sébastien BRIDIER

pour les Prix Spéciaux :

Louis BALDASSERONI pour sa thèse de doctorat en histoire “Du macadam au patrimoine : modernisation de la voirie et conflits d’usage. L’exemple de Lyon, fin XIXe- fin XXe siècle”, thèse soutenue à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, sous la direction de Loïc VADELORGE

Vincent LE ROUZIC pour sa thèse de doctorat en urbanisme “Essais sur la post- propriété. Les organismes de foncier solidaire face au défi du logement abordable”, thèse soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, sous la direction de Natacha AVELINE-DUBACH

Les nominés au 1er tour étaient :

- Tiphaine ABENIA pour sa thèse de doctorat en architecture “Architecture potentielle de la Grande Structure Abandonnée (G.S.A). Catégorisation et projection”, thèse soutenue à l’Université de Toulouse Jean Jaurès et à l’Université de Montréal, sous la direction de Jean-Pierre CHUPIN et de Daniel ESTEVEZ

- Henri BRICHE pour sa thèse de doctorat en science politique “Repeupler la ville en déclin. Politiques de peuplement, trajectoires résidentielles et minorités ethniques à Detroit (Etats-Unis) et Saint-Etienne (France)”, thèse soutenue à l’Université Jean Monnet Saint-Etienne, sous la direction de Gilles PINSON et de Valérie SALA PALA

- Maxime COLOMB pour sa thèse de doctorat en sciences et technologies de l’information géographique “Simulation de formes réalistes de développement résidentiel, de l’échelle du bâtiment à celle de l’ensemble d’une région urbaine”, thèse soutenue à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, sous la direction de Julien PERRET de Cécile TANNIER

- Mathilde GIRAULT pour sa thèse de doctorat en aménagement de l’espace et urbanisme “Professionnalités de l’urbain et crises écologiques. Politiser l’urbanisme et ses métiers par la reconnaissance de leur constellation mythologique”, thèse soutenue à l’Université Lumière Lyon 2, sous la direction de Guillaume FABUREL

- Anne-Laure HINCKER JOURDHEUIL pour sa thèse de doctorat en aménagement et urbanisme “Une architecture de promoteur pour le logement social : la Véfa-HLM”, thèse soutenue à l’Université Paris Nanterre, sous la direction de Yankel FIJALKOW et de Véronique BIAU

- Rafaella HOULSTAN-HASAERTS pour sa thèse de doctorat en art de bâtir et urbanisme “Le tournant esthétique de la participation urbaine à l’épreuve de la société civile. Une recherche en terrains bruxellois”, thèse soutenue à l’Université Libre de Bruxelles, sous la direction de Judith LE MAIRE DE ROMSEE, de Jean-Louis GENARD et de Luca PATTARONI

- Marine LOISY pour sa thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie “La place des habitants dans le tourisme. Ethnographie d’une forme de résistance sur le territoire parisien”, thèse soutenue à l’EHESS, sous la direction de Anne MONJARET et Saskia COUSIN

- Jean-Christophe RYCKMANS pour sa thèse de doctorat en science politique “Enfants et jeunes en situations de rue au Népal et leurs capabilités. Des stratégies de survie urbaine aux carrières dans les dispositifs de protection”, thèse soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, sous la direction de Patrick BRUNETEAUX

- Sara TASSI pour sa thèse de doctorat en art de bâtir et urbanisme “Du dedans au dehors. Connexions à partir d’un espace public d’une ville multiple : Ajacé, Xogbonú, Porto-Novo (Sud-Bénin)”, thèse soutenue à l’Université Libre de Bruxelles, sous la direction de Victor BRUNFAUT

- Estelle VALLIER pour sa thèse de doctorat en sociologie “ ‘Faire cluster’ : entre imaginaire de l’innovation et dynamiques de coopération esquivées”, thèse soutenue à l’Université Paris Saclay, sous la direction de Philippe BRUNET

- Céline VENIAT pour sa thèse de doctorat en sociologie “Se faire un ‘platz’ dans la ville. Pratiques d’habitat informel, expériences de l’accès aux droits et mobilisations de familles roumaines vivant en bidonville”, thèse soutenue à l’EHESS, sous la direction de Daniel CEFAÏ

- Delphine VOMSCHEID pour sa thèse de doctorat en histoire de l’architecture “L’héritage spatial des guerriers de la ville de Kanazawa. Histoire architecturale, urbaine et paysagère d’une ville-sous-château japonaise (XVIIe – XXIe siècles) ”, thèse soutenue à l’Université Paris Sciences et Lettres, sous la direction de Nicolas FIEVE

- Sirio ZOLEA pour sa thèse de doctorat en droit privé “Le droit de superficie dans les systèmes des règles d’appartenance : une approche comparative”, thèse soutenue à l’Université Paris 2 et à l’Université di Macerata (Italie), sous la direction de Hugues PERINET-MARQUET et d’Ermanno CALZOLAIO

Plus d’information
Contact Puca : Lionel Martins


Télécharger :