Réalisation d’immeubles à vivre bois de grande hauteur démonstrateurs - Appel à propositions

publié le 6 février 2017

Lancée par le Plan urbanisme construction architecture (Puca) dans le cadre du Plan « Industries du Bois » (porté par un consortium associant le CODIFAB et l’Association pour le Développement d’Immeubles à Vivre en Bois - ADIVbois), cette consultation vise la construction/aménagement/ameublement « bois » d’immeubles atteignant ou dépassant les 10 niveaux.

Il s’agit de faire émerger et mettre à disposition des maîtres d’ouvrage intéressés par la démarche (promoteurs privés ou organismes publics) des propositions technico-architecturales innovantes.

Afin d’inscrire ces propositions dans un contexte concret, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) à destination des villes, leurs aménageurs (et/ou propriétaires fonciers) et leurs promoteurs (privés ou publics) afin d’identifier des sites d’implantation a été lancé le 07 juin 2016. A l’issue de cet AMI, 7 sites (Angers, Grenoble, Le Havre, Le Mans, Saint-Etienne, Saint-Herblain, Strasbourg) s’inscrivent dans le cadre de la consultation nationale organisée par le Puca.

Cette consultation s’adresse à des équipes pluridisciplinaires associant savoir-faire théoriques et capacité de mise en œuvre technique et opérationnelle. Pour chacun des sites soumis à propositions, les équipes candidates devront répondre à 5 catégories d’attente :

  • le contexte et les enjeux du projet d’immeuble(s) Vivre Bois de grande et moyenne hauteur en regard de la stratégie générale de développement territorial, notamment de la filière bois, et de développement urbain ;
  • les attentes en matière d’insertion urbaine tant en termes d’image que d’usage et de fonctionnement, les mixités éventuellement souhaitées ;
  • le programme fonctionnel prévisionnel du projet immobilier, ses contraintes financières en regard du marché local, ses contraintes urbanistiques (notamment les gabarits enveloppes à respecter), ses contraintes techniques (qualité des sols, nuisances chantier à minimiser…) ;
  • ses exigences de performance (thermique, acoustique, empreinte carbone…), les éventuelles labellisations visées ;
  • ses exigences qualitatives en matière de traitement des espaces de vie et du cadre de vie « Vivre bois » (ambiances), d’une éventuelle adaptabilité dans le temps des espaces intérieurs et de leur aménagement et design…) et/ou d’une capacité au changement d’usage…

Les équipes candidates sont en conséquence appelées, sur le(s) site(s) qu’elles auront choisi(s), à élaborer des propositions répondant à ces 5 catégories d’attente, spécifiques pour chaque maître d’ouvrage et territoire. Elles le feront, dans le cadre de cet appel à propositions, et plus généralement dans la logique des attendus du Plan « Industries du bois », en s’attachant à démontrer la capacité des solutions bois à satisfaire ces attentes, qu’il s’agisse des enveloppes/structure et de l’agencement/ameublement avec des solutions « tout bois » ou « majoritairement bois ».

Date-limite de remise des propositions : mardi 30 mai 2017.