DIVERS
 

Revitalisation des petites villes, expériences en France et en Italie : journées d’études les 12 et 13 avril 2018 à Clermont-Ferrand

publié le 22 mars 2018

Face aux enjeux environnementaux, « recycler l’existant » va dans le bon sens.

La qualité, architecturale et urbaine des petites villes ne fait-elle partie si on peut dire, d’une forme de biodiversité ? Dans cette perspective, la ville de Thiers est emblématique de nombre de petites villes en France et en Europe aujourd’hui.

Comment mettre en œuvre des programmes efficaces de revitalisation dans les petites villes, ou les gros villages, que les italiens nomment les centri minori ?

Ces « centres mineurs », sont bien souvent constitués de maisons et de bâtiments « simples » et pas nécessairement de Monuments historiques reconnus et soutenus. Néanmoins ce bâti existant est important à conserver et à transmettre, car représentatif de types formels et constructifs locaux. Si dans les années 1960 la loi sur les « secteurs sauvegardés » a joué un rôle fondamental, aujourd’hui au début du XXIe siècle, les centri minori restent menacés, car souvent fragiles, dégradés et peu étudiés.

L’Europe des petites villes n’est donc pas seulement un enjeu patrimonial énorme, c’est aussi un enjeu social, écologique et politique. Dans leur complexité, les opérations de revitalisation des petites villes concentrent quantité de questions actuelles qui seront abordées durant ces deux journées.

Lieu
École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand
85 rue du Docteur Bousquet / 63100 Clermont-Ferrand
www.clermont-fd.archi.fr
Renseignements : 04 73 34 71 50


Télécharger :