Logo préfècture région

Amélioration énergétique du patrimoine rural : quelles parts et perspectives pour l’auto-réhabilitation? (2013-2014)

publié le 26 janvier 2017 (modifié le 30 juillet 2018)

La précarité énergétique touche de manière particulièrement forte les ménages implantés en zone rurale compte tenu de leurs contraintes de déplacement mais aussi des caractéristiques de leur habitat. Rechercher des pistes d’amélioration de la performance énergétique du patrimoine bâti rural est en conséquence une nécessité. S’y pose de manière aiguë, la question des moyens financiers et humains à mobiliser pour la conception et réalisation des travaux.

Le patrimoine rural a été le plus souvent édifié avec une grande économie de moyens, les futurs occupants prêtant en effet souvent la main pour participer au stockage, charroi voire mise en œuvre des parties d’ouvrage les plus faciles à réaliser. Cet apport des habitants perdure et ce, quelque soit le type d’habitat. Le recours par les ménages au « bricolage » pour décorer, transformer, s’approprier leurs logements est une pratique sans doute en hausse ces dernières années pour de nombreux motifs et notamment les contraintes économiques.

Des systèmes d’organisation et, notamment de conseil, sont à imaginer visant une bonne coordination des interventions entre d’une part, les professionnels intervenant sur les parties d’ouvrage demandant un fort savoir faire spécialisé et, d’autre part, les habitants se mobilisant sur les travaux gourmands en temps mais nécessitant des compétences faciles à acquérir.

Responsable : Emmanuelle Durandau
Responsable de la valorisation : Christophe Perrocheau


Consultation

Amélioration énergétique du patrimoine rural - Appel à propositions de recherche évaluative et exploratoire, juillet 2013 (format pdf - 332.1 ko - 26/01/2015)
Relevé de décision du jury (format pdf - 40.3 ko - 26/01/2015)


Recherches

L’accompagnement à l’auto-réhabilitation du logement « tous publics » et l’émergence d’un nouveau métier du bâtiment
Pades, Geres, Viviane Hamon Conseil, juillet 2014
L’objectif de ce travail est de mettre au jour la manière dont l’auto-réhabilitation accompagnée peut se déployer hors du champ des seuls ménages en grande difficulté et/ou modestes et apporter à certains d’entre-eux qui en auraient besoin, le supplément d’assurance et de compétences leur permettant de passer à l’acte. La recherche est organisée autour de trois questions principales : à quels besoins faut-il répondre ? Quelles compétences faut-il mobiliser pour accompagner les ménages ? Quels cadres professionnels et économiques en appui à l’action publique ?
L’accompagnement à l’auto-réhabilitation du logement « tous publics » et l’émergence d’un nouveau métier du bâtiment, résumé (format pdf - 139.1 ko - 22/11/2016)
L’accompagnement à l’auto-réhabilitation du logement « tous publics » et l’émergence d’un nouveau métier du bâtiment, rapport final (format pdf - 625.2 ko - 22/11/2016)
L’accompagnement à l’auto-réhabilitation du logement « tous publics » et l’émergence d’un nouveau métier du bâtiment, annexe 1 (format pdf - 2.3 Mo - 22/11/2016)
L’accompagnement à l’auto-réhabilitation du logement « tous publics » et l’émergence d’un nouveau métier du bâtiment, annexe 2 (format pdf - 446.5 ko - 22/11/2016)
L’accompagnement à l’auto-réhabilitation du logement « tous publics » et l’émergence d’un nouveau métier du bâtiment, annexes 3 à 6 (format pdf - 691.3 ko - 22/11/2016)

L’accompagnement des projets d’auto-réhabilitation par les magasins de bricolage : état des lieux et prospective pour l’amélioration énergétique de l’habitat en milieu rural
Laboratoire Cerma, UMR CNRS/MCC/ECN 1563, novembre 2014
Ce travail aborde trois grandes questions. La première interroge la temporalité et l’organisation spécifiques du projet d’auto-réhabilitation en milieu rural et la fabrication de l’expertise par les propriétaires auto-constructeurs. La seconde porte sur le rôle que jouent les magasins de bricolage dans la fabrique de cette expertise tout au long de la durée du projet. La troisième met en jeu la capacité des magasins de bricolage à organiser l’accompagnement de la démarche individuelle de réhabilitation dans le temps long du projet.
L’accompagnement des projets d’auto-réhabilitation par les magasins de bricolage, rapport final - partie 1 (format pdf - 13.3 Mo - 01/12/2015)
L’accompagnement des projets d’auto-réhabilitation par les magasins de bricolage, rapport final - partie 2 (format pdf - 2.9 Mo - 01/12/2015)
L’accompagnement des projets d’auto-réhabilitation par les magasins de bricolage, rapport final, annexes (format pdf - 6.7 Mo - 01/12/2015)


En lien