IN.PRO.BAT - INformatique, PROductique et BATiment (1985-1989)

publié le 8 novembre 2015 (modifié le 8 mars 2017)

Le constat que le Bâtiment accuse un important retard par rapport aux autres secteurs de l’économie française est une motivation importante du lancement du programme INPROBAT (1985-1989).

Un appel à propositions est lancé chaque année.

1985 : « CAO et synthèse d’image »

  • l’adaptation de noyaux CAO existants,
  • la modélisation du projet architectural et la structuration des données,
  • les interactions et l’ergonomie,
  • l’intelligence artificielle,
  • la communication entre acteurs (recherche de standards),
  • l’intégration d’applications (modélisation et simulation thermique, passerelles vers la fabrication, …)

1986 : « Systèmes experts et intelligence artificielle »

  • les outils de diagnostic et d’aide à la décision,
  • les outils d’aide à la formulation de problèmes et d’explication de résultats (algorithmes de calcul de ferraillage, …),
  • l’automatisation de tâches « intelligentes » (ordonnancement, planification), - l’aide à la manipulation de techniques ou de documentations.

1987 : « Productique »

  • la gestion de production assistée par ordinateur (gestion de projet, gestion de chantier),
  • la productique d’usine : automatisation et gestion de production industrielle assistée par ordinateur,
  • la robotique sur les chantiers.

1988 : « Gestion techniques du patrimoine »

  • fournir les bases d’une méthodologie économique de relevé des ouvrages existants,
  • formaliser le traitement des données obtenues par un système de CAO-DAO - proposer une offre cohérente de logiciels.

En 1989 sera lancé le programme Communication-Construction, suite "logique" de INPROBAT


En lien