Les nouveaux modèles économiques urbains

publié le 7 mai 2020 (modifié le 18 mai 2020)

L’étude sur "les nouveaux modèles économiques urbains" a été initiée fin 2015 par Isabelle Baraud-Serfaty (ibicity), Clément Fourchy (Espelia) et Nicolas Rio (Partie Prenante).

L’origine de cette réflexion repose sur deux constats : d’un côté, l’essoufflement du financement traditionnel de la production urbaine, de l’autre, une ville progressivement saisie par le numérique.
Le croisement de ces deux constats invite à repenser la question du financement de la ville et des services urbains. C’est l’objet de la saison 1, autour de la question : qui paiera la ville (de) demain ? Celle-ci a notamment appliqué à la ville les outils, issus des sciences de gestion, de « modèle économique » et de « chaîne de valeur », en l’appliquant simultanément à plusieurs services urbains. Elle a ainsi permis d’outiller la compréhension des évolutions qui traversent la fabrique urbaine.

Mais la saison 1 a aussi montré que la question du qui paye la ville doit être impérativement pensée en lien avec la redéfinition de l’offre de services urbains que doit faire la collectivité du fait des mutations en cours. La saison 2, qui s’est déroulée entre février 2017 et novembre 2018, a ainsi cherché à caractériser les transformations du paysage des acteurs de la ville et à comprendre : qui gouvernera la ville (de) demain ?

Cette question interroge les collectivités locales, mais elle bouscule aussi les opérateurs historiques de la ville. Un hors-série de la saison 2 répond ainsi à l’interrogation « quels seront les opérateurs de services urbains de la ville de demain ? », en zoomant sur trois secteurs en pleine évolution : l’immobilier, l’économie circulaire et la performance énergétique.

Dans un contexte où les constats formulés semblent s’accélérer, les travaux menés jusqu’à présent de manière principalement exploratoire, doivent être désormais conduits dans un dialogue plus étroit avec les collectivités. C’est l’objectif de la saison 3, démarrée en décembre 2018, qui s’appuie notamment sur un travail étroit avec trois métropoles (Nantes, Rennes et Lyon), et qui vise à préciser les moyens d’action mobilisables par les collectivités : les métropoles, dans un premier temps, les villes grandes et moyennes dans un second temps.

Les trois saisons sont achevées : être en prise avec les évolutions les plus récentes de la fabrique de la ville, tout en cherchant à prendre de la hauteur, telle est l’ambition de cette étude sur les nouveaux modèles économiques urbains.

Les organismes financeurs :
- l’ADEME est le partenaire historique et principal financeur de l’étude depuis novembre 2015. Elle accompagne chacune des saisons.
- l’AMF est l’association des maires de France et des présidents d’intercommunalité.
- La Banque des Territoires - Caisse des Dépôts contribue au financement de l’étude depuis la saison 2.
- l’Institut pour la Ville Durable (IVD) a financé le hors-série de la saison 2.
- Le PUCA a contribué au financement de l’étude lors de la saison 1 et accompagne également sur la saison 3.

Contact : François Ménard, chargé de mission

Résultats de l’action

  • Saison 1 - " Qui paiera la ville (de) demain ? (format pdf - 1.5 Mo - 26/06/2017) "
    Cette publication est ciblée sur l’analyse des transformations à l’œuvre dans les services urbains et leurs opérateurs (mobilité, énergie, déchets, eau, immobilier et espaces publics) et sur leurs conséquences quant aux péréquations invisibles entre les « payeurs finaux » de la ville.

En savoir plus