Politiques de l’habitat et territoires : connaissances et controverses (2015-2017)

publié le 19 février 2018 (modifié le 2 octobre 2019)

Le recours au « local » est depuis longtemps apparu comme une mesure nécessaire pour revivifier des politiques du logement tiraillées entre des objectifs parfois contradictoires, entre soutien à la construction, logement pour tous et développement local. Par ailleurs, c’est au niveau local qu’il semblait le plus facile de faire émerger des politiques de l’habitat répondant aux spécificités locales, inscrivant la question du logement dans le cadre plus large des politiques locales, selon des objectifs d’équilibre social mais aussi de cadre de vie.
Aujourd’hui, des questions se posent. Face à la persistance du mal-logement, les politiques locales sont souvent interrogées. Le cadre législatif de l’action publique locale en matière de logement a évolué depuis les années 2000. Cela se traduit notamment par l’affirmation de l’intercommunalité comme pivot des acteurs locaux du logement. Néanmoins, on peut s’interroger : qu’y-a-t-il de vraiment « locales » dans des politiques dont beaucoup de paramètres, notamment fiscaux ou budgétaires, échappent fortement aux acteurs locaux ? Par ailleurs, face aux disparités territoriales et à la complexité des interactions observées, qu’en est-il des avancées de la connaissance des situations locales et des réponses qui leur sont apportées ?

Le cycle de séminaires organisé en 2015-2016 par le Puca vise à faire un état des lieux des connaissances scientifiques sur le sujet des politiques locales de l’habitat pour faire ressortir les problématiques émergentes et les questions-clés qui pourront nourrir de futurs programmes de recherche.

Responsable : Martine Vernhes


Cycle de séminaires - 2015-2016 "Politiques de l’habitat et territoires : connaissances et controverses"

Séminaires :

  • 17 novembre 2016 : Quatrième journée nationale d’échanges entre acteurs de l’habitat et chercheurs organisée sur le thème des politiques locales de l’habitat, par le Réseau des acteurs de l’habitat, le Réseau recherche habitat logement et le PUCA. Elle a réuni 251 participants. Quatre ateliers acteurs-chercheurs ont été organisés :
    - 1 : Comment mieux rapprocher l’offre et la demande de logements : quels nouveaux acteurs, quels nouveaux outils ?
    - 2 : Les politiques locales de l’habitat dans la singularité et la diversité des territoires : quelles réalités, quels résultats ?
    - 3 : Comment mieux accompagner la mobilité résidentielle : quels rôles pour les politiques locales de l’habitat ?
    - 4 : La mixité sociale, enjeu des politiques locales de l’habitat : quels attendus, quels effets, quelles perspectives ? En savoir plus, lire la synthèse générale et par ateliers

Recherche partenariale menée par des étudiants et des enseignants-chercheurs sur les politiques de l’habitat et les métropoles

  • 19 juin 2017 : Les politiques de l’habitat et les métropoles - Recherche partenariale - En partenariat avec : Union Sociale pour l’Habitat, Assemblée Des Communautés de France, Caisse des Dépôts, REHAL - Voir le compte-rendu filmé de la journée de présentation des résultats et débats

Documents en lien avec l’action

  • Politiques du logement et territoires : Acquis et perspectives pour la recherche (format pdf - 961.5 ko - 03/02/2015) , 74 p., septembre 2013 Ce rapport de recherche est le fruit d’un travail qui a été mené dans le cadre de l’évaluation de la territorialisation de la politique du logement décidée par le comité interministériel de modernisation de l’action publique. A la demande de la mission en charge de l’évaluation, le PUCA se devait d’apporter un éclairage de la recherche qu’il a confié à Xavier Desjardins, géographe, maître de conférences à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et directeur du Centre de recherche sur les réseaux, l’industrie et l’aménagement (CRIA), équipe de l’UMR Géographie-Cités. Le rapport de recherche présente une synthèse problématisée des résultats de recherches récentes en sciences sociales (économie, sociologie, sciences politiques, droit, géographie) ayant porté sur la territorialisation de la politique du logement. Les acquis de la recherche, les questions « vives » dans le monde académique et aussi les « zones d’ombre » ou encore les questions dont les chercheurs se sont peu saisies sont mis en évidence.