Recherche

 

La collection "Recherche" du PUCA vise à valoriser les résultats de certaines recherches réalisées dans le cadre des programmes développés par le PUCA.

Les professionnels et les particuliers qui souhaitent commander en ligne un ouvrage de la collection "Recherche" du PUCA doivent s’adresser au Cerema

Une grande part des ouvrages de la collection sont proposés en téléchargement gratuit.

 
 
 

Parution : Lieux ordinaires, avant et après le tourisme

publié le 11 juin 2019 (modifié le 25 juin 2019)

Lieux ordinaires, avant et après le tourisme

Aurélie Condevaux, Maria Gravari-Barbas, Sandra Guinand

Le tourisme connait depuis quelques années des évolutions notables. D’un côté, les infrastructures touristiques et leurs fonctions proposées à un moment de l’histoire du tourisme s’essoufflent parce qu’elles n’ont pas toujours su se renouveler et suivre les évolutions des goûts des touristes. De l’autre, les touristes, désormais expérimentés, éprouvent le besoin de s’aventurer en dehors des enclaves touristiques balisées et imaginées pour eux, ou loin des lieux subvertis par d’autres touristes. Ces évolutions bousculent le paysage touristique établi et sont porteuses d’hybridations qui amènent dans le champ touristique des acteurs, des lieux et des pratiques nouvelles. Ainsi, les pratiques touristiques apparaissent de plus en plus désintermédiatisées et dédifférenciées d’autres pratiques dont certaines relèvent davantage de la vie quotidienne.
Cet ouvrage s’interroge sur la mise en tourisme de lieux ordinaires et ce que cela implique pour la société civile dans le processus d’hybridation entre pratiques touristiques et pratiques ordinaires. Sommes-nous entrés dans l’ère d’un nouveau paradigme touristique, qualifié de post-touristique ou d’hyper-tourisme, dont l’une des dimensions essentielles serait précisément l’hybridation des lieux, des pratiques et des acteurs touristiques ?

Collection « Recherche » du Puca n°239, 178 p. 2019
ISBN 978-2-11-138168-1
15 euros
Sommaire (format pdf - 58.3 ko - 10/05/2019)
En vente au Cerema :
2 rue Antoine-Charial - CS 33927
69426 Lyon cedex 03
Librairie en ligne
Flyer (format pdf - 1 Mo - 25/06/2019)

Cet ouvrage est le fruit d’un cycle de séminaires "Avant et après le tourisme, trajectoires post-touristiques et société civile (2016-2017)" soutenu par le PUCA

 

Les sites patrimoniaux exceptionnels - Une ressource pour les territoires

publié le 26 février 2019 (modifié le 11 juin 2019)

Les sites patrimoniaux exceptionnels - Une ressource pour les territoires

Magali Talandier, Françoise Navarre, Laure Cormier, Pierre-Antoine Landel, Jean-François Ruault, Nicolas Senil

Les sites patrimoniaux exceptionnels condensent des enjeux de développement économique, de gestion financière, de gouvernance, d’appropriation, de préservation affectant les territoires dans lesquels ils s’inscrivent. Laissées à leur libre cours, ces tensions croisées nuiraient à la vocation des lieux ainsi qu’à leur durabilité. Dans ce contexte et une fois franchi le stade des analyses, l’ouvrage pose les conditions, nécessaires, afin que ces sites remarquables constituent des ressources pour les territoires qui les accueillent et également, pour que ces territoires mobilisent au mieux leurs capacités d’action au profit des biens patrimoniaux.
En conjuguant plusieurs regards disciplinaires et des analyses empiriques conduites à l’échelle nationale comme au plus près des onze terrains choisis en France et à l’étranger, les auteurs apportent un regard renouvelé sur les problématiques des territoires abritant des sites patrimoniaux exceptionnels (notamment ceux inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO ou bien ceux reconnus au titre du Réseau des Grands Sites de France). Et finalement, ces conditions de l’exceptionnalité éclairent aussi sur les devenirs de l’ensemble des territoires, dits ordinaires.

Editions du PUCA, collection Recherche n° 237, 319 p.
2019
ISBN 978-2-11-138163-6
15 euros

En vente au Cerema
2 rue Antoine-Charial – CS 33927
69426 Lyon cedex 03
Librairie en ligne du Cerema

Consulter le sommaire (format pdf - 106.7 ko - 26/02/2019)

Cet ouvrage est le fruit d’une recherche soutenue par le PUCA réalisée dans le cadre du programme Sites exceptionnels et développement équilibré des territoires

 

(Re)penser les politiques urbaines - Retour sur vingt ans d’action publique dans les villes françaises (1995-2015)

publié le 16 novembre 2018 (modifié le 16 avril 2019)

(RE)PENSER LES POLITIQUES URBAINES - Retour sur vingt ans d’action publique dans les villes françaises (1995-2015)

Maxime Huré, Max Rousseau, Vincent Béal, Sébastien Gardon, Marie-Clotilde Meillerand

Depuis une vingtaine d’années, l’action publique urbaine française a connu de nombreuses évolutions. Dans un contexte de globalisation et de redistribution des pouvoirs entre niveaux de gouvernement, les villes françaises, et notamment les plus grandes d’entre elles, se sont affirmées comme des actrices centrales de la gestion des grands enjeux contemporains. Elles sont désormais considérées comme des échelles stratégiques dans la régulation de problèmes aussi divers que la pauvreté, le développement économique, la lutte contre le changement climatique, les migrations ou encore la mobilité.
Ce livre propose une réflexion sur les mutations récentes des politiques urbaines envisagées par la recherche française. Les contributeurs réunis dans cet ouvrage sont des chercheurs qui appartiennent à différentes disciplines (science politique, géographie, urbanisme/aménagement, sociologie) et des praticiens. Ils proposent des réflexions originales qui prennent en compte aussi bien les dynamiques globales (transformation du capitalisme, restructuration de l’État, évolution du rapport des groupes sociaux au territoire, etc.) que les contextes locaux pour rendre compte des transformations de l’action publique urbaine. Au-delà des travaux relativement connus sur les grandes métropoles, cet ouvrage mobilise également des recherches récentes portant sur des villes dont on parle moins (villes en déclin, villes moyennes, etc.), mais qui, dans un contexte, de renforcement des inégalités territoriales pourraient bien constituer à l’avenir un des enjeux majeurs des débats politiques et scientifiques.

Editions du PUCA, collection Recherche n° 238, 342 p.
2018
ISBN 978-2-11-138164-3
15 euros

En vente au Cerema
2 rue Antoine-Charial – CS 33927
69426 Lyon cedex 03
Librairie en ligne du Cerema

Consulter le sommaire (format pdf - 88.8 ko - 31/10/2018)

Cet ouvrage est le fruit d’une action soutenue par le PUCA réalisée dans le cadre du cycle de séminaires "Retour sur vingt ans d’évolution des modes d’action publique urbaine"

 

La ville accueillante - Accueillir à Grande-Synthe. Question théoriques et pratiques sur les exilés, l’architecture et la ville

publié le 19 septembre 2018 (modifié le 11 octobre 2018)

La ville accueillante
Accueillir à Grande-Synthe.
Question théoriques et pratiques sur les exilés, l’architecture et la ville

Sous la direction de Cyrille Hanappe

Michel Agier, Céline Barré, Dorothée Boccara, Franck Esnée, Bruno Fert, Valérie Foucher-Dufoix, Amalle Gualleze, Cyrille Hanappe, Olivier Leclercq, Michel Lussault, Michaël Neuman

Editions du PUCA, collection Recherche n°236, 528 p.
ISBN 978-2-11-138162-9
2018
Couverture : crédit Bruno Fert

Comment répondre aux défis posés aux villes par les migrations ? Quelles solutions architecturales et urbaines proposer quand les manières actuelles de fabriquer la ville semblent ne pas savoir répondre aux problématiques de l’accueil, pour tous les « indésirables » des villes : Migrants, SDFs, Roms…?
La Ville Accueillante est un projet de recherche-pédagogie-action qui s’est mis en place à partir de l’expérience de Grande-Synthe entre 2015 et 2017, quand la Mairie, Médecins Sans Frontières et de nombreuses associations ont tenté de mettre en place une réponse coordonnée à cette crise de l’accueil.
Partant d’une analyse poussée de ce qui s’y est joué, ainsi que de retours d’expériences faits dans des villes du monde entier, des scénarios et des pistes de solutions sont alors proposés pour aller dans le sens d’une pensée architecturale et urbaine de l’accueil : la Ville Accueillante.

En vente au Cerema
2 rue Antoine-Charial – CS 33927
69426 Lyon cedex 03
Boutique en ligne du Cerema

Consulter le sommaire (format pdf - 1.7 Mo - 04/09/2018)

Cet ouvrage est le fruit d’une recherche soutenue par le PUCA réalisée dans le cadre du Programme de recherche “L’accueil, la circulation et l’installation des migrants”

 

Développer une « maîtrise d’usages dans un projet immobilier » - Le cas de l’opération Ilink

publié le 8 septembre 2016 (modifié le 7 décembre 2017)

Développer une « maîtrise d’usages » dans un projet immobilier - Le cas de l’opération Ilink
Virginie Grandhomme, Karine Meslin, Loïc Rousselot
Préface de Alain Bertrand
en partenariat avec Ilink Association

Editions du PUCA, collection Recherche n°233
ISBN 978-2-11-138155-1 - 15 € - 2016 - 152 p.

C’est dans le sillage du très stratégique Quartier de la Création nantais qu’est né le projet Îlink. Son intérêt tient à la singularité de son élaboration et au rôle majeur et croissant occupé par les usages. Les promoteurs/constructeurs lauréats du concours lancé par l’aménageur, la SAMOA, ont intégré à leur équipe des entreprises intéressées pour devenir propriétaires.
Les évolutions produites par l’arrivée de ces nouveaux acteurs dans le champ de la programmation immobilière sont remarquables à plus d’un titre.
D’un point de vue proprement programmatique, ces futurs usagers ont réussi, à force de travail et d’argumentation, à faire modifier le plan masse du projet. Cette transformation est d’autant plus considérable que la place accordée aux usages est généralement subsidiaire. Dans le cas présent, les usagers-entrepreneurs ont assuré la définition et la programmation de services mutualisés (conciergerie, espace de co-working, jardins sur les toits, gîte urbain, etc.).
D’autre part, cette intégration précoce et importante des usages a un autre corollaire, plus discret, mais non moins intéressant. Le travail de promotion et de conviction réalisé par les usagers mobilisés, pour valoriser leur contribution, lui permettre de durer dans le temps long de la programmation et la faire rémunérer, a participé à banaliser et légitimer la question des usages. Localement, celle-ci est passée du statut de problématique confidentielle à celui de problématique publique. Ainsi, l’aménageur du site étudié a, depuis l’expérience d’Ilink, systématisé la prise en compte des usages dans ses marchés publics, tandis que certains élus locaux soutiennent cette initiative privée au nom de l’intérêt général.

Ces deux effets interrogent, à eux seuls, les conditions sociales, économiques et politiques qui ont permis aux usagers et, de fait, aux usages, de prendre une telle envergure. C’est l’objet de la recherche menée par le Groupe d’Etude et de Recherche Sociales (GERS). Partant de cette expérience singulière, elle met en exergue les différents éléments méritant d’être discutés pour stabiliser la place, le sens et le poids de la prise en compte des usages dans une programmation immobilière.


Cette recherche-action a été réalisée dans le cadre du programme du Puca "Le Hors champ de la production urbaine"

Consulter le sommaire de "Développer une « maîtrise d’usages dans un projet immobilier » - Le cas de l’opération Ilink" (format pdf - 46.6 ko - 16/11/2016)
En vente à la DDTV du Cerema
2 rue Antoine-Charial — CS 33927 / 69426 Lyon Cedex 03