Recherche

 

La collection "Recherche" du PUCA vise à valoriser les résultats de certaines recherches réalisées dans le cadre des programmes développés par le PUCA.

  • Les professionnels qui souhaitent commander en ligne (auprès de Lavoisier) un ouvrage dans la collection "Recherche" du PUCA doivent s’adresser aux Editions Lavoisier
 
 
 

Développer une « maîtrise d’usages dans un projet immobilier » - Le cas de l’opération Ilink

publié le 8 septembre 2016 (modifié le 16 novembre 2016)

Développer une « maîtrise d’usages » dans un projet immobilier - Le cas de l’opération Ilink
Virginie Grandhomme, Karine Meslin, Loïc Rousselot
Préface de Alain Bertrand
en partenariat avec Ilink Association

Editions du PUCA, collection Recherche n°233
ISBN 978-211-138155-1 - 15 € - 2016 - 152 p.

C’est dans le sillage du très stratégique Quartier de la Création nantais qu’est né le projet Îlink. Son intérêt tient à la singularité de son élaboration et au rôle majeur et croissant occupé par les usages. Les promoteurs/constructeurs lauréats du concours lancé par l’aménageur, la SAMOA, ont intégré à leur équipe des entreprises intéressées pour devenir propriétaires.
Les évolutions produites par l’arrivée de ces nouveaux acteurs dans le champ de la programmation immobilière sont remarquables à plus d’un titre.
D’un point de vue proprement programmatique, ces futurs usagers ont réussi, à force de travail et d’argumentation, à faire modifier le plan masse du projet. Cette transformation est d’autant plus considérable que la place accordée aux usages est généralement subsidiaire. Dans le cas présent, les usagers-entrepreneurs ont assuré la définition et la programmation de services mutualisés (conciergerie, espace de co-working, jardins sur les toits, gîte urbain, etc.).
D’autre part, cette intégration précoce et importante des usages a un autre corollaire, plus discret, mais non moins intéressant. Le travail de promotion et de conviction réalisé par les usagers mobilisés, pour valoriser leur contribution, lui permettre de durer dans le temps long de la programmation et la faire rémunérer, a participé à banaliser et légitimer la question des usages. Localement, celle-ci est passée du statut de problématique confidentielle à celui de problématique publique. Ainsi, l’aménageur du site étudié a, depuis l’expérience d’Ilink, systématisé la prise en compte des usages dans ses marchés publics, tandis que certains élus locaux soutiennent cette initiative privée au nom de l’intérêt général.

Ces deux effets interrogent, à eux seuls, les conditions sociales, économiques et politiques qui ont permis aux usagers et, de fait, aux usages, de prendre une telle envergure. C’est l’objet de la recherche menée par le Groupe d’Etude et de Recherche Sociales (GERS). Partant de cette expérience singulière, elle met en exergue les différents éléments méritant d’être discutés pour stabiliser la place, le sens et le poids de la prise en compte des usages dans une programmation immobilière.


Cette recherche-action a été réalisée dans le cadre du programme du Puca "Le Hors champ de la production urbaine"

Consulter le sommaire de "Développer une « maîtrise d’usages dans un projet immobilier » - Le cas de l’opération Ilink" (format pdf - 46.6 ko - 16/11/2016)
En vente à la DDTV du Cerema
2 rue Antoine-Charial — CS 33927 / 69426 Lyon Cedex 03

 

La Cartonnerie - Expérimenter l’espace public - Saint-Étienne 2010 > 2016

publié le 29 juin 2016 (modifié le 5 juillet 2016)

LA CARTONNERIE
expérimenter l’espace public
Saint-Étienne
2010 > 2016

Editions du Puca, Collection Recherche n°229
ISBN 978-2-11-138152-0
304 p. 15 € — 2016

Nous avons eu l’opportunité de trouver à Saint-Étienne en 2010 un interstice au coeur de la ville en chantier propice à l’expérimentation.
À travers nos tests et projets, nous avons questionné les transformations urbaines et les politiques publiques associées, en connivence avec de nombreux acteurs des institutions publiques qui cherchaient eux aussi de nouveaux instruments et cadres d’action. Nous avons créé une dynamique collaborative mettant en mouvement habitants, institutions, entreprises, associations, commerçants, chercheurs autour de l’espace public.
Ce récit d’expérience recompose l’histoire de cette épopée.


Cette recherche-action a été réalisée dans le cadre du programme du Puca "Le Hors champ de la production urbaine"
Le 24 novembre 2010 à Saint-Etienne, sous l’impulsion de l’Etablissement public d’aménagement Saint-Etienne, le site des Cartonnages Stéphanois devient un espace public temporaire et expérimental de 2000 m2 : La Cartonnerie. Devenu progressivement un laboratoire urbain, il participe d’une expérimentation sur l’espace public.

Consulter le Sommaire de l’ouvrage La Cartonnerie (format pdf - 919.4 ko - 05/07/2016)

En vente à la DDTV du Cerema
2 rue Antoine-Charial — CS 33927 / 69426 Lyon Cedex 03

 

Plaidoyer pour Villeneuve - Pouvoir d’agir et planification démocratique face à la rénovation urbaine de l’Arlequin

publié le 29 juin 2016 (modifié le 5 juillet 2016)

Plaidoyer pour Villeneuve - Pouvoir d’agir et planification démocratique face à la rénovation urbaine de l’Arlequin

Sous la direction de Seb Breynat, Morgane Cohen, David Gabriel

Préface de Marie-Hélène Bacqué

Editions du Puca, Collection Recherche n°231
ISBN 978-2-11-138153-7 - 228 p. 15 € - 2016

L’Atelier Populaire d’Urbanisme a été créé par des habitants en décembre 2012 dans le grand ensemble emblématique de la Villeneuve à Grenoble, longtemps considéré comme « un modèle urbanistique et social ». Il s’inscrit dans la continuité d’une expérimentation des méthodes du community organizing menée par l’association ECHO à partir de 2010, dans une démarche de contestation du projet de rénovation urbaine porté par la municipalité et de co-élaboration d’un projet alternatif (le « projet urbain stratégique et démocratique » élaboré en 2013). L’objectif premier des ateliers populaires d’urbanisme est de dépasser la simple opposition à la rénovation urbaine pour construire des alternatives à des dispositifs descendants en associant les habitants et acteurs associatifs et économiques du quartier à la démarche de rénovation urbaine. Il s’agit à la fois d’élargir le cercle des personnes qui participent à la production de l’urbain, de produire des savoirs réflexifs sur les limites de la production urbaine traditionnelle et d’expérimenter des méthodes alternatives inspirées de l’advocacy planning. Première expérience innovante de « community organizing à la française », l’expérience grenobloise devrait également permettre de nourrir les débats en cours sur la politique de la ville.


Cette recherche-action a été réalisée dans le cadre du programme du Puca "Le Hors champ de la production urbaine"
Consulter le Sommaire de l’ouvrage Plaidoyer pour Villeneuve (format pdf - 712.5 ko - 05/07/2016)

En vente à la DDTV du Cerema
2 rue Antoine-Charial — CS 33927 / 69426 Lyon Cedex 03

 

Morphogenèse et dynamiques urbaines - Les ateliers de morphologie EHESS-EnsAD

publié le 1er mars 2016 (modifié le 25 avril 2017)

Sous la direction de Sara Franceschelli, Maurizio Gribaudi, Hervé Le Bras - Editions du Puca n°228, 2015, ISSN 0246-5612 - ISBN 978-2-11-138150-6 - 272 p. 15 €

Couv_Morphogenese_et_dynamiques_urbaines en grand format (nouvelle fenêtre)

Cet ouvrage réunit des textes issus des ateliers de morphologie EHESS-EnsAD sur le thème Morphogenèse et dynamiques urbaines, tenus en 2012, et dont le programme avait été co-élaboré avec le PUCA. Depuis plusieurs décennies, les travaux de la recherche urbaine s’intéressent à la question de la forme et sa fonction sociale aux échelles de la ville et de l’habitat. Les travaux présentés ici, issus de plusieurs disciplines, donnent un premier aperçu de la variété des questionnements qui traversent les sciences humaines et du vivant sur la forme et la morphologie. Certains auteurs s’interrogent sur la nature de la forme et sur sa logique comme réponse organisationnelle, alors que d’autres se fondent sur l’analyse dynamique des formes pour comprendre les mécanismes qui engendrent et pèsent sur la nature de leurs évolutions. Tous ces textes ont en commun d’examiner les logiques qui président à l’émergence des formes. Dans les dynamiques d’un phénomène observé tout au long de son évolution, il s’agit de comprendre si les formes de son déploiement sont inscrites, dès l’origine, dans sa structure ou si elles se déterminent à chaque moment par l’interaction dynamique de ses composantes.

Comprendre les formes qui marquent l’organisation physique et sociale de notre environnement ou partir de l’observation des formes pour comprendre les mécanismes essentiels qui le marquent dans sa nature et dans toutes ses spécificités, tel pourrait être l’enjeu du rapprochement de tous ces points de vue !

>Télécharger la version pdf de l’ouvrage Morphogenèse et dynamiques urbaines (format pdf - 14.1 Mo - 25/04/2017)

 

Le système financier local français - Bilan des connaissances et perspectives de recherche

publié le 9 novembre 2015 (modifié le 2 décembre 2015)

Editions Recherche du Puca n°227 - Camille Allé, Françoise Navarre, Novembre 2015, 314 p. - ISBN 978-2-11-138149-0 - 15€

Au cours des trois dernières décennies, les finances publiques locales ont donné lieu à diverses vagues d’analyses, issues tant du monde académique que des instances parlementaires ou des institutions en charge du domaine.
Une première lecture de cette abondante production laisse une impression de fragmentation. S’il existe, le « Fil rouge », celui qui guide les évolutions du système financier local ou celui qui traverse les réflexions à son propos, n’est pas immédiatement perceptible.

Afin de le tracer, un état des lieux des productions existant sur le sujet est dressé en poursuivant un double objectif :
- celui de mettre à jour et d’organiser les enseignements essentiels livrés par les travaux disponibles. Que nous apprennent-ils concernant le système financier local, dans son intrication avec les contextes territoriaux, avec les préférences des acteurs, au regard encore des relations entre Etat et collectivités?
- celui de mettre en lumière les objets principalement étudiés et les façons de les approcher. Est-il des thématiques régulièrement abordées ? Est-ce le fait de courants disciplinaires spécifiques voire d’écoles de pensée ? A contrario, repère-t-on des points laissés dans l’ombre?
L’entreprise est centrale au stade actuel. Les interrogations quant aux moyens mobilisables par les collectivités et quant à leurs usages deviennent en effet particulièrement vives au sein du débat public. Parallèlement, tout se passe comme si les chercheurs et analystes manifestaient à cet égard un moindre intérêt.

Sensibles à ce grand écart, des représentants de l’AdCF (Assemblée des Communautés de France) et du Lab’Urba (Université Paris Est Créteil) ont suscité la constitution d’un réseau, le FiL, composé de chercheurs, d’experts, d’acteurs, intéressés par la thématique des finances locales. Les membres du FiL envisagent de lancer de nouvelles pistes de travail sur le sujet. L’état des lieux de l’existant tel qu’il est dressé constitue l’un des préalables essentiel de cette démarche, voire de toute production additionnelle de connaissances.