Cahiers expérimentation

 

Cette collection rend compte des résultats des opérations de construction lancées dans le cadre des programmes d’expérimentation. Ces cahiers sont issus des évaluations mises en place sur chaque opération. Sont plus particulièrement analysées, les limites et/ou avancées constatées, ainsi que les conditions de reproductibilité de l’expérience.

Tous les ouvrages sont téléchargeables.

 
 
 

Chantier 2000 - Une coopération industriels-chantier

publié le 27 avril 1999 (modifié le 3 décembre 2015)

J-L. Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 16 pages

  (nouvelle fenetre)

A l’appui d’une coopération organisée en amont du projet entre l’équipe de construction et des industriels, l’expérimentation consistait à concevoir l’adaptation de produits industriels à forte valeur ajoutée, ouverts à diverses solutions de distribution intérieure des logements.

L’objectif était de rechercher des économies de matière, un abaissement du coût des approvisionnements, des économies d’intervention sur le chantier, et un accroissement des performances techniques des produits en termes de fiabilité d’usage et de qualité de mise en œuvre.

 

Chantier 2000 - Code chantier

publié le 27 avril 1999 (modifié le 3 décembre 2015)

Jean-Luc Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 16 pages

  (nouvelle fenetre)

L’objectif de l’expérimentation de La Flèche (72) était de mettre au point et de tester un système d’identification des produits destiné à rationaliser les modes de gestion des flux de fournitures des chantiers. Le système d’identification se présente sous forme d’étiquettes codées, spécifiques au chantier, apposées directement sur chaque produit.

Conçu pour permettre aux opérateurs une lecture fiable et aisée, ce système d’étiquetage entendait permettre l’identification et la mise à pied d’œuvre, au bon endroit et au bon moment, des colis et produits.

 

Chantier 2000 - Habitat Grande Portée

publié le 1er avril 1999 (modifié le 3 décembre 2015)

J-L. Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 23 pages

  (nouvelle fenetre)

L’opération avait pour objectif d’expérimenter un système constructif à points porteurs en béton, baptisé Habitat Grande Portée (HGP). Ce système se caractérise notamment par un seul type de poteau et par une très faible densité des points porteurs grâce à la mise en oeuvre d’un béton haute performance. Il permet ainsi de dégager de grands plateaux libres et offre de nombreuses possibilités d’animation des façades, tant en plan qu’en élévation.

Outre les aspects techniques du procédé, il s’agissait pour l’équipe de mettre en place une organisation permettant de tirer parti des plateaux libres, notamment pour les approvisionnements des blocs de maçonnerie et des produits de second œuvre.

 

Chantier 2000 - Innover par l’organisation qualifiante

publié le 27 mars 1999 (modifié le 3 décembre 2015)

Laurence Collinet, Greta de Saint-Die - Ed. Puca - 41 pages

  (nouvelle fenetre)

L’expérimentation visait à redéfinir et développer les compétences ouvrières (du conducteur de travaux au compagnon professionnel) en s’appuyant sur les principes de l’organisation qualifiante :
- le traitement, par les équipes de chantier, des événements qui perturbent l’activité ;
- le développement de la communication entre les différentes catégories de personnel ;
- la ré-élaboration des objectifs de performance par les équipes de travail.

Dans cette perspective, il s’agissait d’étudier précisément les effets des coopérations au sein des équipes de production, de définir des principes de travail en « résolutions de problèmes » et d’identifier les conditions favorables à la mise en œuvre d’une organisation qualifiante adaptée au Bâtiment.

 

Chantier 2000 - Logistique Service

publié le 27 novembre 1998 (modifié le 3 décembre 2015)

Patrick Martin, Betrec - Ed. Puca - 28 pages

  (nouvelle fenetre)

L’objectif de l’expérimentation visait à la constitution et au développement d’une cellule logistique pour gérer les ressources communes aux différents acteurs du chantier. Elle se développait au sein de l’entreprise générale, sous forme d’une équipe qui intègrait, de façon modulaire et flexible, les différents sous-traitants. Elle recouvrait les domaines de la conception de l’installation du chantier ; la gestion des approvisionnements et leur régulation ; la gestion des stocks et des conditionnements ; la distribution sur le site de production.

Il s’agissait de constituer, au sein de l’entreprise générale, une nouvelle compétence de gestion appliquée au domaine de la logistique tout en offrant un nouveau service aux sous-traitants.