LQCM - La démarche Habiter aujourd’hui

publié le 28 mai 2001 (modifié le 3 décembre 2015)

Robert Aiello - Ed. Puca - 8 pages

  (nouvelle fenetre)

La démarche a reposé sur des échanges entre trois maîtres d’ouvrage sociaux à partir d’objectifs communs ou d’enjeux locaux plus spécifiques :

  • offrir un logement à des familles dont les ressources ne permettent pas d’assurer le paiement d’un loyer et des charges relevant d’un logement normal en 1996, tout en favorisant une mixité sociale des opérations ;
  • optimiser les coûts de construction et d’exploitation ;
  • offrir un maximum d’espace utilisable aux locataires ;
  • maintenir, voire améliorer, la qualité technique des immeubles et des logements au regard des standards habituel.

Elle a donné lieu à une réflexion autour d’un “ concept ” d’habitat, adapté aussi bien aux maisons individuelles groupées qu’aux immeubles de logement collectifs en site urbain. Ce “ concept ” associe une logique de construction économique et cohérente entre les différents types d’habitat. Il permet une grande flexibilité et une optimisation des surfaces à partir d’un parti constructif de type “ plateau libre ” et de l’utilisation de produits industriels appropriés et sélectionnés ou même créés, préalablement aux opérations, avec des partenaires industriels.

Le “ concept ” autorise des choix de modes constructifs diversifiés, tels que la “ filière gros œuvre traditionnelle ” adaptée aux moyens et savoir-faire des petites entreprises locales ou la “ filière sèche ” en structure métallique ou en béton armé “ B.A ”.