Cahiers expérimentation

 

Cette collection rend compte des résultats des opérations de construction lancées dans le cadre des programmes d’expérimentation. Ces cahiers sont issus des évaluations mises en place sur chaque opération. Sont plus particulièrement analysées, les limites et/ou avancées constatées, ainsi que les conditions de reproductibilité de l’expérience.

Tous les ouvrages sont téléchargeables.

 
 
 

Chantier 2000 - PME et préparation du chantier

publié le 17 novembre 1998 (modifié le 3 décembre 2015)

Jamil Maleyran, lycée Livet - Ed. Puca - 24 pages

  (nouvelle fenetre)

A partir d’une réflexion sur la démarche qualité menée par des PME, le projet consistait à optimiser la préparation du chantier, la planification des travaux et l’organisation commune de la logistique, en recueillant dès l’appel d’offres les besoins des entreprises. Au niveau du chantier, il s’agissait de mieux tester les coopérations inter-entreprises en matière de moyens de levage, de stockage, de gestion des déchets.

L’expérimentation a permis la mise au point d’outils méthodologiques simples de préparation du chantier et de coordination-suivi des travaux.

 

Chantier 2000 - Une planification interactive

publié le 1er novembre 1998 (modifié le 3 décembre 2015)

Christophe Perrocheau - Ed. Puca - 16 pages

  (nouvelle fenetre)

Le projet consistait à développer un outil informatique de planification prévisionnelle et de gestion administrative des chantiers traités en corps d’état séparés. Cet outil est à usage de la maîtrise d’ouvrage et de professionnels de l’OPC.

L’intérêt du projet ne résidait pas tant dans le développement de l’outil que dans la possibilité de l’utiliser comme un instrument de dialogue inter-acteurs ou celle de repenser finement l’organisation de la production TCE et l’intervention de chaque entreprise avec un objectif de performance globale.

 

Chantier 2000 - Vers une planification dynamique

publié le 5 mai 1998 (modifié le 3 décembre 2015)

J-L. Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 16 pages

  (nouvelle fenetre)

Le projet était centré sur l’utilisation d’un système constructif à base d’éléments modulaires tridimensionnels à structure bois. La fabrication en atelier, selon un process semi-industriel, permet que chaque élément modulaire soit équipé des fluides et de la finition. A partir du constat d’une mauvaise gestion des interfaces, en particulier entre la phase de production en atelier et la phase de réalisation sur le chantier, le projet proposait une recherche d’optimisation des flux logistiques de production usine et chantier.

Il s’appuyait sur l’utilisation d’un outil informatique de planification interactive impliquant l’ensemble des acteurs en filière bois et permettant de gérer en temps réel l’ensemble des flux logistiques.

 

Chantier 2000 - La technique de pose à joints minces de colle

publié le 1er mai 1998 (modifié le 3 décembre 2015)

Jean-Daniel Merlet, CSTB - Ed. Puca - 32 pages

  (nouvelle fenetre)

Le projet est centré sur le développement de la technique à joints minces de mortier-colle dans la maçonnerie (béton et brique). La première phase de l’expérimentation a consisté à monter deux pavillons à l’identique, le premier de manière traditionnelle et le second avec des joints minces de mortier-colle. But : initier les équipes au montage des maçonneries à joints minces ; valider le système ; mettre en évidence ses éventuels problèmes techniques et évaluer ses performances par rapport au pavillon construit en traditionnel.

 

Chantier 2000 - Mieux réhabiliter en site occupé

publié le 27 mars 1998 (modifié le 3 décembre 2015)

Paul Kalck, Aressli - Ed. Puca - 24 pages

  (nouvelle fenetre)

Le projet visait une meilleure maîtrise de la variabilité des travaux et des relations avec les locataires sur un important chantier de réhabilitation en site occupé. Il a conduit à la création d’une base de données permettant :
- d’assurer la collecte et la diffusion des informations nécessaires à la réalisation des travaux, soit 1038 rendez-vous avec les locataires et 1384 courriers, 346 prestations à adapter en fonction de l’état des
logements ;
- d’établir des fiches de travaux par entreprise et par logement qui ont servi de programme de travail et de bilan ;
- de classer les événements mentionnés par les ouvriers pour en effectuer collectivement l’analyse dans un objectif d’amélioration de l’exécution.