Cahiers expérimentation

 

Cette collection rend compte des résultats des opérations de construction lancées dans le cadre des programmes d’expérimentation. Ces cahiers sont issus des évaluations mises en place sur chaque opération. Sont plus particulièrement analysées, les limites et/ou avancées constatées, ainsi que les conditions de reproductibilité de l’expérience.

Tous les ouvrages sont téléchargeables.

 
 
 

Chantier 2000 - Séquentiel et logistique avec des entreprises artisanales

publié le 27 mai 1997 (modifié le 3 décembre 2015)

Gaëtan Courbe (Sous la direction de), Habitat 29 - Ed. Puca - 32 pages

  (nouvelle fenetre)

L’expérimentation portait sur une démarche de logistique de chantier adaptée à un tissu d’entreprises du bâtiment de petites tailles, voire artisanales, sur une opération de construction de maisons individuelles en secteur rural, selon un mode séquentiel. La démarche s’est appuyée sur des enquêtes de terrain auprès de compagnons et de chefs de chantiers et portait sur les besoins organisationnels tous corps d’état des très petites entreprises.

Il s’agissait de définir les conditions d’un monitorat logistique indépendant de la maîtrise d’œuvre ; de définir le contenu d’une supra séquence logistique intégrée au CCTP qui doit permettre de mieux maîtriser le processus de réalisation du chantier.

 

Chantier 2000 - Des dalles alvéolées dans le logement

publié le 7 mai 1997 (modifié le 3 décembre 2015)

J-L. Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 35 pages

  (nouvelle fenetre)

L’expérimentation portait sur la réalisation de planchers de logement en dalles alvéolaires précontraintes de grande portée (DAP). Généralement utilisées pour des ouvrages tels que des parkings ou des bâtiments industriels ou tertiaires, elles sont peu utilisées en logement en France.

Il s’agissait donc de valider le produit tant des points de vue technique et économique (évaluation des performances acoustiques, maîtrise des interfaces techniques nouveaux, évaluation des facteurs économiques) que du point de vue organisationnel.

 

Chantier 2000 - Logistique et approvisionnements

publié le 27 avril 1997 (modifié le 3 décembre 2015)

J-L. Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 24 pages

  (nouvelle fenetre)

L’objet de la proposition était d’améliorer la productivité et les conditions de travail du personnel d’exécution des PME du Bâtiment. Ce projet consistait à organiser, de façon complète et détaillée, la logistique d’approvisionnement et les manutentions d’amenée à pied d’œuvre d’un chantier en corps d’état séparés, puis à mesurer les progrès engendrés.

En particulier, il s’agissait d’expérimenter par lot un colisage en kit, livré à l’avancement du gros œuvre, contenant tous les éléments nécessaires à la réalisation d’un appartement.

 

Chantier 2000 - Le plancher composite interactif sec

publié le 27 avril 1997 (modifié le 3 décembre 2015)

Patrick Martin, Betrec - Ed. Puca - 40 pages

  (nouvelle fenetre)

Le projet vise à mettre en œuvre sur un chantier de logements collectifs, un Plancher Composite Interactif Sec (PCIS) palliant les inconvénients du plancher béton (poids, temps de séchage, étaiements, salissures) tout en en assurant les fonctions normales (résistance mécanique, stabilité horizontale et verticale, performance acoustique, sécurité incendie, encombrement).

Ce plancher nouveau est l’aboutissement du concept de filière sèche dans les bâtiments à usage de logement. Le projet s’est inscrit dans une démarche d’utilisation intensive et optimisée de produits industriels légers assemblés à sec, impliquant une organisation TCE du chantier inspirée des méthodes de l’industrie (fabrication, approvisionnements, construction séquentielle).

 

Chantier 2000 - La banche hydraulique "BH 3000"

publié le 27 avril 1997 (modifié le 3 décembre 2015)

J-L. Salagnac, CSTB - Ed. Puca - 24 pages

  (nouvelle fenetre)

Le projet portait sur l’équipement des banches par des dispositifs électro hydrauliques capables d’assurer les fonctions mécaniques nécessaires tant pour le réglage avant coulage du béton que pour le maintien en position. L’emploi de la technologie hydraulique permet d’éliminer les vis de réglage et surtout leur manœuvre par choc qui est souvent pratiquée sur les chantiers.

Il était attendu de l’expérimentation la vérification des gains escomptés en matière de qualité, de productivité et de sécurité en même temps que des possibilités d’adaptation du personnel à ce nouvel outil.