Cycle 2 "Villes intelligentes"- Séance 1 : Les politiques de la « ville intelligente » - 27 janvier 2017

publié le 13 février 2017 (modifié le 15 février 2017)

La première séance de ce séminaire avait pour objectif de s’interroger sur les dimensions politiques de la Smart City. Celles-ci sont d’autant plus délicates à identifier que, en première approche, le projet de ville intelligente semble opposer une conception irénique d’une ville plus durable (plus efficiente, plus inclusive, moins énergivore) et un ensemble d’autres conceptions radicales qui en font la version la plus achevée du libéralisme ou de la société de surveillance. Afin de changer de focale, nous entendons soumettre les expériences et les pratiques autour de la ville intelligente à deux séries de questions.
La première a trait aux représentants élus, aux valeurs qui les animent, aux conceptions qu’ils défendent, et aux politiques et à la décision publique. Qui sont les promoteurs de la ville intelligente ? Quel rôle jouent les élus ? La ville intelligente relève-t-elle d’une intervention ou du laisser faire ? Comment organiser le partage des rôles et des responsabilités entre public et privé ? Au nom de quelles populations est-elle promue ? Quelles oppositions rencontre-t-elle ? Pour répondre à (et débattre de) ces questions, nous nous appuierons sur les témoignages de représentants d’associations d’élus qui, depuis plusieurs années, œuvrent dans le domaine du numérique et tentent de promouvoir le modèle de la ville intelligente.
L’enjeu politique renvoie en second lieu aux types d’action publique qui, derrière un même terme, peuvent coexister. Pour les éclairer, nous partirons de l’examen plus précis de deux expériences : celui d’un groupe d’acteurs de la métropole de Nice rassemblés autour de l’enjeu de développement économique que constitue le numérique ; celui d’une plateforme intégrée de mobilité urbaine développée dans la métropole lyonnaise. Sur ces deux cas, on se posera ainsi un ensemble de questions du type : la ville intelligente se résume-t-elle au développement de technologies numériques ? Quels rôles jouent respectivement les citoyens, les élus, les acteurs publics et privés ? Que change le numérique aux rapports entre ces différents acteurs ? Comment s’exercent le contrôle et la responsabilité ? Quels sont les modèles (économiques, de gouvernance) retenus ?

En savoir plus sur l’action Ville intelligente du Puca
Consulter la présentation du séminaire "Ville intelligente" 2 et le programme de la séance 2 Modèles et big data (format pdf - 324.3 ko - 12/06/2017)


>David Guéranger, LATTS - (Laboratoire Techniques, Territoires et Société)
Introduction de David Guéranger (format pdf - 71.3 ko - 15/02/2017)

>Jean-Marie Bourgogne, Délégué Général, Opendata France
L’ouverture des données publiques est-elle politique ? Le cas d’Opendata France


Jean-Marie Bourgogne, Délégué Général, Opendata… par pucapopsu

>Céline Colucci, Déléguée Générale, Les Interconnectés
Les enjeux politiques de la ville intelligente : l’expérience des Interconnectés


Céline Colucci, Déléguée Générale, Les… par pucapopsu

>Jean Coldefy, Consultant (C3i), ancien directeur adjoint de la mobilité au Grand Lyon
Que fait le numérique à la mobilité urbaine ? Enjeux et perspectives


Jean Coldefy, Consultant (C3i), ancien… par pucapopsu

>Alain Château, Responsable du Centre d’Excellence, Métropole Nice Côte d’Azur
La ville intelligente : nouvelle stratégie publique de développement économique ?
L’exemple de la Métropole Nice Côte d’Azur


Alain Château, Responsable du Centre d… par pucapopsu