Cycle de séminaires "Retour sur vingt ans d’évolutions des modes d’action publique urbaine" - séance n°2 Restructurations de l’Etat et gouvernance multi-niveaux - 2 février 2016

publié le 16 février 2016

Séance 2 : Restructurations de l’Etat et gouvernance multi-niveaux

Lundi 2 février 2016 - Ministère de l’Ecologie, La Défense

Depuis les années 2000, un certain nombre de travaux annoncent un « retour » de l’Etat dans la gouvernance territoriale. Après une période de retrait, caractérisée par le déclin de son intervention directe et de sa capacité à énoncer le « sens » des politiques urbaines, l’Etat serait à nouveau en mesure d’orienter l’action des villes, d’imposer ses priorités et de prescrire des contenus de politiques urbaines. Cette émergence d’un Etat régulateur doit beaucoup à la montée des recettes néo-managériales dans l’action publique – appels à projet, indicateurs de performances, dispositifs d’évaluation, systèmes de benchmarking, etc. – qui constituent autant d’instruments de réorganisation des rapports entre les villes et l’Etat. Elles s’expliquent également par la recomposition des relais locaux de l’Etat marquée par un double mouvement de multiplication des agences et de résidualisation des services déconcentrés. Dans ce contexte, cette séance va chercher à questionner les modalités de cette recentralisation ambiguë des rapports villes/Etat. Assiste-t-on à une recentralisation généralisée ou bien circonscrite à quelques enjeux disposant d’une visibilité forte (climat, rénovation urbaine, etc.) ? Comment les acteurs locaux (élus, techniciens, services déconcentrées) s’adaptent à ces nouvelles règles du jeu ? Voit-on émerger des formes de gouvernement à distance susceptibles de réduire l’autonomie des villes ? Comme ces nouvelles modalités d’action s’articulent avec d’autres formes de pilotage plus classiques (incitation, mobilisation, imposition hiérarchique, etc.) ? Dans quelle mesure ces logiques sont-elles renforcées par la crise des finances publiques et les politiques d’austérité ? Une attention particulière sera portée aux dispositifs de labellisation et aux politiques de marketing territorial en interrogeant les effets de ces nouveaux dispositifs sur l’organisation des pouvoirs urbains

Ce séminaire est dédié à la mémoire de Matthieu Giroud.

Consulter le programme du cycle de séminaires "Retour sur vingt ans d’évolution des modes d’action publique urbaine"

Contacts : Marie Banâtre, François Ménard, Bertrand Vallet
Chargée de valorisation : Bénédicte Bercovici


Séquence introductive

Patrick Le Galès, directeur de recherche CNRS à Sciences Po


Patrick Le Galès - Retour sur vingt ans d… par pucapopsu

Séquence 1 : Le processus d’agencification : un retour de l’Etat ?
Renaud Epstein, maître de Conférences à l’université de Nantes


Renaud Epstein - maître de conférences à l… par pucapopsu
Lire la Présentation de Renaud Epstein (format pdf - 30.8 ko - 16/02/2016)

Séquence 2 : La restructuration des services de l’Etat et les instruments d’action publique
Emmanuel Martinais, chargé de recherche à l’UMR CNRS 5600 (laboratoire RIVES, ENTPE)


Emmanuel Martinais - chargé de recherche UMR… par pucapopsu

Séquence 3 : La restructuration des finances locales
Camille Allé, doctorante en science politique à Sciences Po Paris (Centre d’Etudes Européennes)


Camille Allé - Doctorante à Sciences Po Paris… par pucapopsu
Lire la Présentation de Camille Allé (format pdf - 1.4 Mo - 16/02/2016)

Retour sur la journée par trois participants au séminaire


Matthew Wendeln, conseil régional Ile-de-France… par pucapopsu


Claire Delpech, Assemblée des Communautés de… par pucapopsu


Aurélie Delage, maîtresse de conférences à l… par pucapopsu