Cycle de séminaires "Retour sur vingt ans d’évolutions des modes d’action publique urbaine" - séance n°3 La montée en puissance du secteur privé dans la fabrique de la ville - 2 mai 2016

publié le 8 juin 2016 (modifié le 13 juillet 2016)

Séance 3 : La montée en puissance du secteur privé dans la fabrique de la ville

Lundi 2 mai 2016, Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, La Défense

Les partenariats publics-privés sont aujourd’hui au cœur des processus d’action publique urbaine. En s’intéressant au rôle des firmes et à leur relation avec les institutions publiques, il est possible d’apporter un éclairage sur l’évolution des gouvernements urbains et de discuter les notions de privatisation, de capitalisme urbain et de ville néolibérale. L’exemple de la gestion des services urbains (eau, déchets, transports, affichage et communication, etc.) montre comment les entreprises locales et nationales et les grandes multinationales ont investi la fabrique de la ville en développant des standards technologiques, économiques et sociaux. Aujourd’hui, ces firmes interviennent dans l’expertise, la construction des institutions publiques, la conduite de projets urbains et la valorisation des villes à l’international. Les promoteurs privés, nationaux ou internationaux, ont également acquis un rôle accru dans la fabrication de la ville et se montrent désormais aptes à livrer de véritables « morceaux de ville » (îlots d’habitat dense, éco-quartiers, lotissements…). Enfin, l’importance accrue du secteur financier dans l’orientation des politiques urbaines constitue un élément marquant de la dernière décennie, qu’il conviendra d’analyser au cours de cette séance. Face à cette intervention croissante des entreprises dans la fabrique de l’action publique, les décideurs politiques sont confrontés à des enjeux de régulation de l’activité privée, qu’il convient ici d’analyser.
Ces deux grandes évolutions ne sont pas incompatibles et les choix qui se posent aux décideurs pour orienter l’action publique dépendent souvent des ressources (économiques, politiques, institutionnelles, etc.) pouvant être mobilisées.

Ce séminaire est dédié à la mémoire de Matthieu Giroud.

Consulter le programme du cycle de séminaires "Retour sur vingt ans d’évolution des modes d’action publique urbaine"

Contacts : Marie Banâtre, François Ménard, Bertrand Vallet
Chargée de valorisation : Bénédicte Bercovici


Séquence introductive

Patrick Le Galès, directeur de recherche CNRS à Sciences Po Paris


Le rôle de la finance globale par Patrick Le Galès par pucapopsu
>>Voir l’intégralité de l’entretien

Gilles Pinson, Professeur de Sciences Politiques à Sciences-Po Bordeaux


Gilles Pinson - Professeur de sciences… par pucapopsu
>>Voir l’intégralité de l’entretien

Séquence 1 : Le rôle de la finance dans la production de la ville
Ludovic Halbert, Chargé de recherche CNRS au Latts


Ludovic Halbert - chargé de recherche CNRS au… par pucapopsu

Présentation de Ludovic Halbert (format pdf - 1.7 Mo - 10/05/2016)

Séquence 2 : Les firmes de service dans la fabrique de la ville : le cas des mobilités partagées

Maxime Huré, Post-doctorant à l’université Lyon 2


Maxime Huré, post-doctorant à l’université Lyon 2 par pucapopsu

Présentation de Maxime Huré (format pdf - 2.4 Mo - 10/05/2016)

Séquence 3 : La privatisation silencieuse de la production des espaces logistiques : financiarisation de l’immobilier et discontinuités de gouvernance dans les grandes périphéries urbaines
Nicolas Raimbault, Post-doctorant à l’université de Marne-la-Vallée (Iffstar)


Nicolas Raimbault - Université Marne La Vallée… par pucapopsu

Présentation de Nicolas Raimbault (format pdf - 2.3 Mo - 10/05/2016)

Retour sur la journée par deux participants au séminaire


Eric Cassar - architecte par pucapopsu


Raphaël Fretigny par pucapopsu