Etre métropole dans un monde incertain - Interview de Pierre Veltz, Grand Prix de l’urbanisme 2017

publié le 30 octobre 2017 (modifié le 15 février 2018)

Pierre VELTZ est ingénieur des Ponts et Chaussées, docteur de l’EHESS et HDR en sociologie, ancien président-directeur général de l’établissement public de Paris-Saclay, après avoir dirigé la mission Grand Paris auprès de Christian Blanc. Il a d’abord travaillé dans les domaines de la planification urbaine, dans l’administration de l’Equipement et à la SCET. De 1999 à 2003, il a été directeur de l’ENPC (Ecole des Ponts ParisTech).
Il a créé le Laboratoire techniques territoires et sociétés (Latts) et dirigé l’Institut pour le développement et l’aménagement des territoires en Europe (IHEDATE). Ses travaux portent principalement sur la relation économie-territoires. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, notamment : Mondialisation, villes et territoires : l’économie d’archipel (1996), Faut-il sauver les grandes écoles ? De la culture de la sélection à la culture de l’innovation (2007), Le nouveau monde industriel (2008), Paris France, Monde. Repenser l’économie par le territoire (2012), Son dernier ouvrage s’intitule : La société hyper-industrielle. Le nouveau capitalisme productif (2017). Pierre VELTZ a obtenu le Grand Prix de l’urbanisme en 2017
.

Les métropoles durables

La France comme métropole en réseau distribuée

Les alliances avec les périphéries

La recherche embarquée

Réécouter sur France Culture l’émission L’Esprit public par Philippe Meyer consacrée à Pierre VELTZ : La société hyper-industrielle

Le Grand Prix de l’urbanisme 2017 a été remis à Pierre Veltz, par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, le 18 décembre 2017 au palais Brongniart, à Paris.

Synthèse de cet évènement sur le site du ministère de la Cohésion des territoires en charge de l’urbanisme

Vidéo de Pierre Veltz interviewé par Ariella Masboungi

Communiqué de presse d’avril 2017

Villes et territoires en diagonale Pierre Veltz, Grand Prix de l’urbanisme 2017
nominés Jacques Lévy, Philippe Madec et Alfred Peter
sous la direction d’Ariella Masboungi
Éditions Parenthèses, Marseille

Publié à l’occasion de l’événement du Grand Prix de l’urbanisme 2017, le livre Villes et territoires en diagonale a donné à Pierre Veltz, ingénieur, sociologue et économiste, l’occasion d’aborder des sujets qui lui tiennent à cœur : la capacité de la France à affronter le triple défi de la mondialisation, de la révolution numérique et de la mutation écologique ; l’évolution des relations entre Paris et les capitales régionales ; la possibilité d’une « métropole France en réseaux » qui ne ferait pas l’impasse sur la ruralité et les territoires peu denses ; l’avenir de la métropole francilienne ; l’avenir du travail et de l’industrie ; l’idée d’une « Agence France » qui penserait le territoire national comme un projet.

Le livre met également à l’honneur les trois nominés au Grand Prix de l’urbanisme : Jacques Lévy, géographe et chercheur, favorable à un territoire dense et économe, Philippe Madec, architecte urbaniste qui a anticipé le développement durable avant la lettre comme mode de pensée et d’action et Alfred Peter, paysagiste engagé dans le durable et le rôle des transports comme moteur de l’urbanité frugale.