"La mer cet ennemi de plusieurs siècles". Trajectoires de vulnérabilités et défense contre la mer de l’Antiquité au XXe siècle

publié le 20 novembre 2018 (modifié le 21 janvier 2019)

Emmanuel Garnier, 64 p. Editions Puca, Collection Réflexions en partage - ISBN 978-2-11-138166-7

Ecrite par un historien du climat et des risques, cette contribution exploratoire étudie les rapports fluctuants entretenus par les sociétés avec leur littoral depuis l’Antiquité, tant en France métropolitaine qu’en Outre mer. Plus qu’un simple récit historique, ce livre présente les trajectoires de vulnérabilités de ces espaces périphériques implantés aux marges de l’oekoumène et devenus progressivement des territoires convoités puis des pôles de centralité ces dernières années. Car cet ouvrage raconte surtout la conquête des « rivages de la mer », comme les désignait les dictionnaires anciens. Il montre comment le passage de sociétés traditionnelles à des sociétés modernes au tournant du XIXe siècle a contribué à changer profondément de paradigme en matière de perception des littoraux. D’un espace usager et durable, le littoral est devenu une « frontière », puis un limès destiné à stopper les assauts de la mer, ennemi juré du nouveau modèle de développement littoral français à l’heure du défi climatique.
Extrait des fonds d’archives conservées de nos jours dans les régions côtières et insulaires, le présent travail souligne la dimension patrimoniale, et donc socio-culturelle, de littoraux bouleversés ces dernières décennies par les dynamiques migratoires et les politiques d’aménagement. Au-delà, il espère montrer que la vulnérabilité croissante de ces territoires n’est pas forcément une fatalité, si tant est que l’on soit prêt à tenir compte de ce retour d’expérience en matière de réduction de la vulnérabilité et de gestion durable.

A lire aussi "De l’espace nourricier au territoire convoité - Le littoral français au cours du dernier millénaire" In Le littoral, entre préservation et transformation, déc. 2018
Par Emmanuel Garnier , Directeur de Recherche CNRS, UMR 6249 CNRS Chrono-Environnement, Université de Besançon