Politiques du logement et territoires : Acquis et perspectives pour la recherche

publié le 8 janvier 2015 (modifié le 1er juin 2015)

Le rapport Politiques du logement et territoires : Acquis et perspectives pour la recherche (format pdf - 930 ko - 27/01/2015) , 74 pages, septembre 2013

lgt-territoires-recherche en grand format (nouvelle fenêtre)

Ce rapport de recherche est le fruit d’un travail qui a été mené dans le cadre de l’évaluation de la territorialisation de la politique du logement décidée par le comité interministériel de modernisation de l’action publique. A la demande de la mission en charge de l’évaluation, le PUCA se devait d’apporter un éclairage de la recherche qu’il a confié à Xavier Desjardins, géographe, maître de conférences à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et directeur du Centre de recherche sur les réseaux, l’industrie et l’aménagement (CRIA), équipe de l’UMR Géographie-Cités.

La recherche menée entre avril et juillet 2013 présente une synthèse problématisée des résultats de recherches récentes en sciences sociales (économie, sociologie, sciences politiques, droit, géographie) ayant porté sur la territorialisation de la politique du logement. Les acquis de la recherche, les questions « vives » dans le monde académique et aussi les « zones d’ombre » ou encore les questions dont les chercheurs se sont peu saisies sont mis en évidence.

Le chercheur a opté pour une mise en questionnement des politiques du logement à partir de l’observation socio-spatiale des territoires en empruntant plusieurs axes de réflexion.
Le premier axe porte sur les recompositions socio-territoriales d’une décennie d’inflation immobilière. Le second axe s’interroge sur le rôle joué par les différents acteurs de la territorialisation tandis que le troisième s’intéresse au but même des politiques territoriales du logement par la tentative de lectures globales des politiques dans leur dynamique, par l’articulation entre politiques du logement et urbanisme et par l’ambition sociale des politiques du logement.
Dans un dernier temps, le rapport met en relief les zones d’ombre et les nouveaux questionnements en identifiant quelques questions clés à travailler par les chercheurs.

Contact : Martine Vernhes