La ville ordinaire et la métropolisation

publié le 30 mars 2015 (modifié le 18 juillet 2017)

L’objet de cette action est de se pencher sur la ville ordinaire* et de se consacrer aux individus et aux portions d’espace souvent impensés dans les travaux sur l’urbain, postulant en effet que, malgré leur faible visibilité, ils jouent également un rôle, non négligeable, dans la métropolisation.

En effet, les discours politiques et urbanistiques qui portent sur la mondialisation et le processus de métropolisation qui lui est directement lié s’attachent :

  • soit à analyser les catégories sociales qui en apparaissent les plus motrices, à savoir les cadres supérieurs internationalisés et les divers acteurs liés à l’économie de la connaissance, ainsi que les fragments d’espace où se déploient leurs pratiques : clusters, ville centre, quartiers d’affaires
  • soit à en décrire les méfaits et les dysfonctionnements, en se penchant alors tant sur les « oubliés de la mondialisation », que sur le périurbain. Laissant penser que les autres territoires et leurs habitants ne sont affectés que de manière secondaire dans le processus.

Pour caractériser l’urbain métropolisé, deux situations sont ciblées.
Deux situations qui, bien que souvent décriées, non seulement sont pleinement urbaines mais contribuent à « faire » l’urbain contemporain : le diffus et les « quartiers tremplins » ou de transition, afin de montrer que, dans le processus de métropolisation, elles en sont la traduction spatiale et sont indispensables à son fonctionnement.

De plus, se plaçant dans la continuité de l’appel d’offres Du périurbain à l’urbain, cette attention particulière portée à la périphérie (au sens social et spatial du terme) devrait contribuer à réfléchir aux outils, aux notions, au cadre d’analyse qui permettent une meilleure intelligibilité des nouvelles réalités urbaines.

*Ce que nous entendons par « ville ordinaire », c’est la fabrique de la ville hors des opérations d’urbanisme.

Contact : Marie-Flore Mattei


Lancement de l’action

Les recherches :

  • Repenser la place des quartiers périphériques dans la métropolisation - Claire HANCOCK (coord.), Université Paris-Est Créteil Val de Marne, laboratoire Lab’urba Amandine CHAPUIS, Anissa OUAMRANE, Sophie BLANCHARD, Muriel FROMENT-MEURICE, Lakshmi CANAGARADJOU, Anne-Cécile OTT, Juliana CASTANO, Benjamin HAFFNER, Chakib KHELIFI, Virginie MOBILLION, Juliette MOREL
    - Rapport Repenser la place des quartiers périphériques dans la métropolisation (format pdf - 11.6 Mo - 18/07/2017)
    - 168 p., décembre 2016 Cotes de l’ouvrage au PUCA : PUCA 1903
  • Expertise partagée dans la ville ordinaire. Eléments méthodologiques pour la métropole augmentée - BARBE, Frédéric ; KALI, Aziz ; VUAILLAT, Fanny ; ROUX, Jean-Michel
    - Rapport : Géographie relationnelle dans la ville ordinaire, expertise partagée en vallée du Gier (vol.1). volume 1 (format pdf - 575.9 ko - 11/05/2016) Les conditions de la recherche, chronologie, réseaux d’acteurs, journal de bord, carnet photographique. (vol.2). - volume 2 (format pdf - 10.1 Mo - 11/05/2016)
    -  Résumé (format pdf - 40.1 ko - 11/05/2016) - Institut d’Urbanisme, Université Grenoble Alpes, Pacte, A la Criée, Détour BARBE, Frédéric ; KALI, Aziz ; VUAILLAT, Fanny ; ROUX, Jean-Michel Février 2016 199 p., ill., phot. coul., tabl., bibliogr. Cote de l’ouvrage : PUCA 1839
  • Ville ordinaire, citadins précaires. Transition ou disparition programmée des quartiers-tremplins ? Centre Norbert Elias, UMR 8562, équipe Marseille, LAVUE, Aix Marseille Université Coordination : Florence BOUILLON (coordination générale), Virginie BABY-COLLIN (coordination équipe Marseille) et Agnès DEBOULET (coordination équipe francilienne)