Parution : Lieux ordinaires, avant et après le tourisme

publié le 14 mai 2019

Lieux ordinaires, avant et après le tourisme


Aurélie Condevaux Maria Gravari-Barbas Sandra Guinand

Le tourisme connait depuis quelques années des évolutions notables. D’un côté, les infrastructures touristiques et leurs fonctions proposées à un moment de l’histoire du tourisme s’essoufflent parce qu’elles n’ont pas toujours su se renouveler et suivre les évolutions des goûts des touristes. De l’autre, les touristes, désormais expérimentés, éprouvent le besoin de s’aventurer en dehors des enclaves touristiques balisées et imaginées pour eux, ou loin des lieux subvertis par d’autres touristes. Ces évolutions bousculent le paysage touristique établi et sont porteuses d’hybridations qui amènent dans le champ touristique des acteurs, des lieux et des pratiques nouvelles. Ainsi, les pratiques touristiques apparaissent de plus en plus désintermédiatisées et dédifférenciées d’autres pratiques dont certaines relèvent davantage de la vie quotidienne.
Cet ouvrage s’interroge sur la mise en tourisme de lieux ordinaires et ce que cela implique pour la société civile dans le processus d’hybridation entre pratiques touristiques et pratiques ordinaires. Sommes-nous entrés dans l’ère d’un nouveau paradigme touristique, qualifié de post-touristique ou d’hyper-tourisme, dont l’une des dimensions essentielles serait précisément l’hybridation des lieux, des pratiques et des acteurs touristiques ?

Collection « Recherche » du Puca n°239, 178 p. 2019
ISBN 978-2-11-138168-1
15 euros
Sommaire (format pdf - 58.3 ko - 10/05/2019)
En vente au Cerema :
2 rue Antoine-Charial - CS 33927
69426 Lyon cedex 03
Librairie en ligne

Cet ouvrage est le fruit d’un cycle de séminaires "Avant et après le tourisme, trajectoires post-touristiques et société civile (2016-2017)" soutenu par le PUCA