POPSU : Plate-forme d’observation des projets et stratégies urbaines : Popsu 2 (2011-2014)

publié le 30 novembre 2015 (modifié le 5 février 2018)

La Plate-forme d’Observation des Projets et Stratégies Urbaines (POPSU) vise à rendre accessibles les connaissances et les problématiques développées par les milieux de la recherche sur la fabrique de la ville. Depuis sa création en 2003, trois programmes favorisant les approches comparatives et les échanges entre les acteurs, ont été lancés :

  • POPSU 1 est un programme de recherche qui a permis l’analyse des projets et stratégies urbaines dans sept agglomérations françaises. Il a pris fin en 2010.
  • POPSU 2 est un programme de recherche en urbanisme lancé en 2011 et achevé en 2014. Co-construit avec 10 agglomérations françaises hors Ile-de-France, il a pour objectif d’approfondir des thématiques communes et des questions transversales, en s’appuyant sur des monographies locales et des travaux comparatifs.
  • POPSU Europe est un programme d’échanges entre les milieux de la recherche et les acteurs des villes européenne sur des projets d’aménagement urbains. Il favorise la mutualisation des expériences et des problématiques autour de thèmes spécifiques, définis chaque année.

La plate-forme a été créée en 2003 par le GIP EPAU (Groupement d’intérêt Public L’Europe des projets architecturaux et urbains) devenu GIP AIGP (Groupement d’intérêt Public Atelier International du Grand Paris). Au sein de ce GIP, les programmes de la plate-forme sont pilotés et financés par le PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) service interministériel du ministère du Logement et de l’Habitat durable et du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer avec le soutien de partenaires nationaux et locaux.


Objectifs

POPSU est une plate-forme qui rassemble trois programmes visant à :

- Comprendre la ville "en train de se faire" :
Mise en oeuvre de stratégies urbaines dans les projets et opérations
Pratiques de projet et modes de gouvernance
Stratégies d’adaptation et de transformation des grandes villes
- Partager les connaissances produites :
Avec les acteurs de la ville : responsables politiques, aménageurs, techniciens, gestionnaires
Avec les chercheurs, enseignants et étudiants
- Renforcer la recherche urbaine locale :
Milieu local interdisciplinaire de recherche sur la ville
Relations pérennes entre les mondes de la recherche et de l’action locale.

De ce programme de recherche est né Popsu 2 (2011-2014)

Directeur du programme : Jean-Baptiste Marie

Conseil scientifique du Programme POPSU 2 :

• Président : Alain Bourdin, sociologue et urbaniste, professeur à l’Institut français d’urbanisme - UPEM (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Lab’urba-EA 3482, responsable scientifique du programme POPSU 2

• Membres :
Virginie Bathellier, chargée de mission au PUCA, ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, responsable 
du programme POPSU ;

Elisabeth Campagnac-Ascher, sociologue, directrice de recherche - LATTS (Laboratoire Techniques, territoires et sociétés), conseillère scientifique du programme POPSU 2 ;

Hélène Dang-Vu, urbaniste, maître de conférences à l’Université de Nantes, Laboratoire ESO-UMR 6590, secrétaire scientifique du programme POPSU ;

Marie-Pierre Lefeuvre, sociologue, professeur à l’Université de Tours, Laboratoire CITERES-UMR 7324 (Construction politique et sociale des territoires), conseillère scientifique du programme POPSU 2 ;

Jean-Baptiste Marie, architecte et urbaniste, maître assistant associé à l’École nationale supérieure d’architecture de Normandie, secrétaire scientifique du programme POPSU ;

Marie-Flore Mattei, géographe et urbaniste, chargée de mission au PUCA, ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ministère du Logement, de l’Égalité 
des territoires et de la Ruralité.


Le programme POPSU 2

Lancé en 2010, POPSU 2 est un programme de recherche qui met l’accent sur les connaissances à produire pour servir la stratégie des acteurs dans les métropoles. Il s’agit de se projeter dans l’avenir pour étudier en quels termes poser la ville de demain. La comparaison des différentes situations métropolitaines est plus particulièrement développée. Elle est articulée autour de cinq thèmes différents et concerne dix métropoles françaises parmi les plus importantes hors Ile de France (Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Rennes, Strasbourg, Toulon, Toulouse). Le programme POPSU 2 développe à la fois des monographies locales sur les agglomérations parties prenantes du programme et un travail comparatif à l’échelle nationale sur cinq thèmes. Deux ou trois thèmes sont approfondis par chaque équipe de recherche. Des séminaires ont été organisés pendant la durée du programme sur l’ensemble des thématiques.

>>> Les axes thématiques

  • Développement durable : Dans les villes concernées, comment l’action publique prend-elle en compte les effets de l’organisation spatiale sur les émissions de gaz à effet de serre GES ? Comment s’articulent la production de normes très strictes en matière d’environnement, et les nécessaires négociations et adaptations qui caractérisent l’action publique dans le champ de l’aménagement urbain ? Comment les objectifs du développement durable (non confondus avec ceux de la lutte pour la limitation des émissions de gaz à effet de serre) contribuent-ils, avec la crise et ses effets, à une redéfinition des stratégies urbaines ?
  • Gares et pôles d’échanges : Quelles sont les stratégies urbaines que le renouvellement de ces équipements impose aux villes et à quelles échelles ? Quelles en sont les conséquences sur les mobilités urbaines et sur l’organisation de l’espace urbain ? Comment prendre en compte les usages de la mobilité ? Quel est le rôle des nouvelles gares TGV et quel est leur poids sur les choix économiques des collectivités locales ? Comment les gares (et d’autres pôles d’échanges) se transforment-elles en de nouveaux objets urbains ?
  • Fragilités urbaines : L’opposition entre la France riche des métropoles et celle, délaissée, des zones rurales ne correspond pas à la réalité, mais le succès de cette image illustre des ignorances, qui concernent en particulier les territoires métropolitains. Les équipes de recherche du programme Popsu 2 ont choisi de s’intéresser aux fragilités que recèlent ces territoires, à partir des exemples des villes de Marseille, Toulon, Toulouse, et ce, au-delà du seul domaine des « politiques de la ville ». Comment analyser la fragilité et la définir ?
  • Régulations Territoriales : Quelles sont les modalités de mise en cohérence des diverses actions de production d’une ville, publiques ou privées ? Par quelles coopérations, quelles institutions, l’établissement de quels types de règles du jeu passent-elles ? Quels outils mobilisent-elles ? Dans quelle mesure l’articulation entre les plans et les projets en rend-elle compte ? Comment la notion européenne de développement intégré est-elle interprétée ? Quel est le rôle des circulations des personnes, des pratiques, des modèles ?
  • Economie de la connaissance : Quelle est la place de l’économie de la connaissance dans l’organisation sociale des agglomérations, mais aussi dans les stratégies des acteurs publics pour l’aménagement de leurs métropoles ? Ceci pose la question du rôle nouveau des universités (quel est le rôle des universités dans les dynamiques urbaines ? Comment s’articule l’aménagement universitaire et l’aménagement urbain à une échelle élargie ? Comment prendre en compte les modes de vie et les attentes des étudiants). Toutes les démarches de type cluster sont également concernées et plus généralement la place des activités économiques qui reposent sur la création et la gestion d’informations. La question de la culture y a souvent été associée ces dernières années ; dans quelle mesure cela a-t-il évolué ?

>>> Les dix métropoles partenaires


Valorisation

  • Hors série n°50 de la revue Urbanisme « 10 métropoles en recherche(s) » Hors série Urbanisme n°50 (format pdf - 3.2 Mo - 11/05/2016)

Comparaisons internationales

A la lumière des expériences étrangères, que nous disent les résultats du programme de recherche POPSU 2 ?
En savoir plus